Politique de la ville // Ils sont les nouveaux pauvres et tant mieux…


L’Etat vient de redéfinir la politique de la ville et vise ainsi de manière plus claire les territoires les moins bien lotis de l’Hexagone. Une seule carte remplace désormais une multitude de zonages déterminés en fonction des différents dispositifs d’aide. Cette carte est établie sur un seul critère unique : celui du revenu moyen par habitant : « Il était temps de revoir la copie » explique le préfet Denis Conus. « Car depuis son instauration, la politique de la ville a cumulé les dispositifs de subvention. De plus, certains lieux étaient sortis de l’ornière où ils se trouvaient quand a débuté l’action de l’Etat ». Désormais, les préfectures seront tenues de faire un suivi des actions en cours et la carte des zones en difficulté sera revue tous les six ans : « Un exercice facilité par le fait qu’un seul critère entre en compte : des ressources moyennes en dessous des 11 250 euros par an ».
En Lot-et-Garonne, la carte révisée a diminué les quartiers concernés par la politique de la ville de 11 à 7. Les villes d’Agen, Marmande, Tonneins, Sainte-Livrade-sur-Lot et Villeneuve-sur-Lot sont concernées. Trois d’entre elles connaissant d’ores et déjà le montant qui leur est alloué pour dotation « de solidarité financière » : Agen possède une enveloppe de 1,6 millions d’euros, Marmande de 288 500 euros et Villeneuve-sur-Lot de 705 000 euros.

A Agen : Barleté sort du cadre

Cette nouvelle carte change quelque peu la donne pour les équipes municipales.
A Agen, la nouvelle est accueillie de manière mitigée, car si le quartier du Pin entre désormais dans les critères, Barleté, lui, en est sorti, avec la présence d’un tissu pavillonnaire important aux côtés des logements HLM, ce qui a élevé le revenu médian par habitant : « Or les problèmes restent les mêmes » explique Jean Bizet, directeur du cabinet du maire. « Nous allons essayer de rattraper le coup avec l’Etat. Nous avons une marge de manoeuvre de 500 habitants sur la carte préétablie…» L’équipe en place ne compte pas revenir sur les projets de mandat sur lesquels elle a été élue : « Nous sommes engagés sur le quartier des Cornières, nous allons nous y tenir. Mais que le Pin puisse bénéficier de dotations est intéressant et mérite une réflexion attentive ».

Des pistes à Villeneuve

A Villeneuve-sur-Lot, on se réjouit et la ville a déjà des  projets en tête qu’elle va pouvoir financer au nom de la politique de la ville : « Nous travaillons dans trois directions » explique Patrick Cassany, maire de Villeneuve-sur-Lot. « Le logement tout d’abord… La nouvelle carte des quartiers concernés englobe principalement le coeur de bastide, secteur où justement nous avons développé une opération d’amélioration de l’habitat. Des subventions supplémentaires vont nous permettre de financer à une hauteur plus importante les travaux de rénovation. Au point de vue éducatif, nous voulons rendre les écoles du centre-ville plus attractives en y développant des projets particuliers d’enseignement, autour des langues ou des pratiques artistiques. Enfin, nous allons pouvoir développer une politique de prévention en direction des jeunes et du sentiment d’insécurité qui court en centre-ville ». L’équipe municipale souhaite également affiner le périmètre concerné par la politique de la ville pour y inclure une partie du boulevard Maréchal Leclerc.

Annabel Perrin

Les quartiers concernés
Au total, 10 220 habitants vont bénéficier de la nouvelle politique de la ville. La carte préétablie peut être légèrement modifiée après concertation avec le préfet et ce jusqu’au 31 juillet. Les communes ont une marge de 500 habitants. Les premiers contrats donnant lieu au versement de subventions devraient être signés au 1er janvier 2015.

A Agen // Montanou, quartier du Pin, Zone Sud-Est et Rodrigues
A Villeneuve-sur-Lot // le centre
A Sainte-Livrade-sur-Lot // le centre

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.