Pour ou contre la peine de mort ? Venez vous exprimer


Sujet ô combien sensible, les crimes et leurs châtiments, sont en débat tout ce week-end aux Montreurs d’Images. Les septièmes rencontres Cinéma et Justice se tiennent depuis hier et se termineront dimanche 7 février. Entre temps, l’association d’art et essai aura proposé au public la projection de films en rapport avec le sujet (voir programmation en pages culture) et organisé plusieurs débats et tables-rondes avec des intervenants triés sur le volet.
« Comment sanctionner efficacement les auteurs des crimes les plus graves ? Une réinsertion est-elle toujours souhaitable ? Possible ? L’article 66-1 de la Constitution, qui interdit la peine de mort, et l’article 3 de la Convention européenne des Droits de l’homme qui prohibe les châtiments corporels, ne sont-ils pas dépassés au regard de l’évolution de la délinquance et notamment après les attaques terroristes dont la France a été victime ? » C’est à ces questions que, grâce au cinéma et aux débats, les organisateurs du festival tenteront de donner des réponses, ou du moins matière à réfléchir. Pour ce faire, ils ont convié des professionnels des métiers du droit (l’avocat Laurent Bruneau, le bâtonnier d’Agen Betty Fagot, le président de cour d’Assises Raymond Muller), des intellectuels (le philosophe Alain Brossat) et des représentants du monde associatif (Annie Gourgues, présidente de l’association La Mouette). La première rencontre, ce soir aux Montreurs, fera la part belle aux lieux de privation de liberté. Demain samedi, toujours aux Montreurs, un débat contradictoire mettra aux prises les tenants et les opposants à la peine de mort.
A noter que les Montreurs d’Images, associés à l’ENAP, accueillent au sein de leur cinéma une exposition de différents objets ayant trait aux châtiments corporels infligés aux prisonniers. Camisole de force, boulets de bagnard, entraves, menottes et même bas-flancs d’un lit de condamnés à mort (avec ses inscriptions glaçantes des prisonniers) sont à voir. Une réplique miniature d’une guillotine est également visible jusqu’au 15 février.

G. P.-B.

Projection aujourd’hui et demain à 20h30, dimanche à 15h30, suivie d’un débat aux Montreurs. Tarif cinéma.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés