PPCV : une victoire sans trembler !


Décidément, les jeunes joueurs de Julien Girard ont les nerfs solides. Ce mardi, ils l’ont encore démontré en s’imposant sans coup férir contre l’équipe de Metz.

ça cognait fort !

Tout d’abord, Stéphane Ouaiche remportait son premier match contre Pierre Luc Thériault. Le Villeneuvois laissait le premier set à son adversaire avant de produire son effort. « Stéphane avait déjà la tête au match capital de vendredi » expliquait Julien Girard. Ouaiche accélérait dans le deuxième set et imposait sa vitesse de balle au jeune français qui semblait tout d’un coup sans solution.

Ensuite, Grégoire Jean remportait le match le plus disputé de la soirée contre Dorian Nicolle. Les deux joueurs, très proches au classement, livraient une bataille acharnée pleine de rythme. Cela cognait  fort et la petite balle filait à la vitesse de la lumière sur la table ! Grégoire imposait son jeu à Dorian et concluait en quatre sets contre un joueur en forme. Le Villeneuvois confirmait là ses progrès et la pente ascendante dans laquelle il avance pas à pas.

Le turbo-diésel du PPCV

Hampus Soderlund réalisait ensuite un match solide contre Joé Seyfried, un junior prometteur dont on reparlera dans les années à venir. Le Suédois du PPCV s’imposait en trois sets 12/10, 11/7 et 11/9 sans vraiment forcer son jeu. A la pause, les Villeneuvois basculaient donc sur le meilleur des scores 3 à 0.

Pour le dernier match, Stéphane Ouaiche retrouvait Dorian Nicolle déjà croisé lors des derniers championnats de France à Orchies. Le Villeneuvois s’était imposé dans la difficulté face au Messin lors du 1er tour 4 manches à 3, 11 à 8 dans le set décisif et connaissait donc les qualités de ce joueur. Comme lors du 1er match, le turbo-diésel du PPCV laissait le 1er set à son adversaire. Et comme lors du 1er match, il serait ensuite le jeu. La victoire venait alors rapidement sur un score sans appel de 3 sets à 1.

Tout gagner pour monter

A la fin de la rencontre remportée 4 à 0, Julien Girard était satisfait des siens : « C’était un match qui aurait pu être plus difficile. Les joueurs ont su se le rendre simple par leur concentration. Greg a fait un super match contre un Dorian Nicolle qui lui aussi depuis deux ou trois mois ne cesse de progresser. C’était une très belle victoire pour Greg ! »

Peu de repos après ce match, puisque le PPCV jouera dès vendredi un match décisif à Saint-Denis pour la montée. « On n’a plus le droit à l’erreur. Il nous reste trois matchs, il faut tous les gagner pour espérer monter en Pro A » expliquait Julien. Le match à Saint-Denis sera très difficile. Villeneuve l’avait emporté 4 à 2 à l’aller mais Lubomir Jancarik le leader parisien blessé à l’échauffement n’avait pu disputer la rencontre.

« Je signerais des deux mains pour une victoire à l’arrachée 4 à 2 » indiquait Julien. La victoire est impérative et le dénouement aura lieu de toute façon au mois de mai avec les deux derniers matchs le 5 à Bruille et le 26 à Villeneuve contre Argentan !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés