Premier conseil de Fumel-Vallée du Lot


Pour son premier conseil communautaire comme président, Didier Caminade a proposé jeudi après-midi à la nouvelle assemblée de Fumel-Vallée du Lot avec un programme chargé de 120 délibérations.

La litanie des comptes

En effet, il a fallu adopter les comptes administratifs (CA) 2016 des deux anciennes intercommunalités, puis valider les comptes de gestion et enfin voter le budget primitif 2017 de la nouvelle entité. En préambule, Christian Laporte, suppléant d’Éric Grasset à Condezaygues, s’est dit surpris par la volonté de Didier Caminade « de poser sur la table à la dernière minute une résolution concernant la maison de santé alors que ce dossier n’est ni mineur ni urgent ».
La litanie des comptes a duré plus d’une heure trente. Les CA ont été adoptés sans faire véritablement débat alors que la situation des comptes de l’ex-CCPA est bien loin de ce qui avait été annoncé il y a quelques mois. « De toute façon, on n’y peut rien. Juste avant la fusion, les élus du Pennois ont mangé leur « bas de laine » et nous laissent au final un déficit ! » a indiqué Didier Caminade à la fin des débats en aparté. « L’endettement de FVL qui représente un peu moins de 7 ans de budget a légèrement augmenté cette année car nous avons contracté un nouvel emprunt et renégocié la dette » a expliqué la directrice générale des services, Clémence Brandolin-Robert.

L’opposition contre le budget

Présenté par Paul Faval, vice-président aux finances, le budget primitif a ensuite été adopté malgré les douze voix contre de l’opposition de gauche menée par les deux conseillers départementaux Daniel Borie et Sophie Gargowitsch. « Notre vote s’explique par l’absence de concertation préalable. On discute en bureau mais sans nous ! Il faut absolument renégocier les attributions de compensations financières des communes et la taxe d’enlèvements des ordures ménagères (TEOM) qui ne peut avoir trois taux différents » a précisé Daniel Borie.
En effet, le manque de négociation entre les deux anciennes com-com avant de se « marier » explique sans doute les différences constatées par ce BP. Ainsi, la TEOM reste inchangée 10,24% sur le territoire de Fumel Communauté avec un seul ramassage, mais est à 10.90% dans la zone de centre-bourg de Penne/Saint-Sylvestre avec deux ramassages et à 7,60% dans la zone rurale de l’ex-CCPA avec un ramassage unique. « Il est impossible que subsistent de telles les disparités » a indiqué Jean François Ségala, le maire de Montayral. « Ce sera la mission prioritaire de la commission Environnement de travailler sur ce dossier » a répliqué Jacques Piccoli, le nouveau vice-président chargé de ce dossier épineux.

La maison de santé fait débat

La dernière délibération a concerné la création et l’implantation d’une maison de Santé en Fumélois. Christian Saint-Béat, vice-président en charge de la santé et médecin à Lacapelle Biron, a introduit le dossier en rappelant le contexte de désertification médiale dont souffre le Fumélois : « 14 professionnels en 2013, 10 en 2017 et 8 en 2018 ! ». FVL a retenu comme lieu d’implantation l’avenue de l’Usine à Fumel.
Sophie Gargowitsch s’étonne qu’un projet voit le jour sans médecin pour le piloter : « On va faire un grand terrain de foot mais on a pas de joueurs et pas de ballons à mettre dessus ! ». M. Brouillet, maire de Libos, a annoncé qu’ « une gynécologue et un cabinet d’infirmières vont s’installer dans le centre de Libos début août. Elles rejoindront la future maison de santé par la suite ».
Daniel Borie au nom du Conseil départemental a rappelé qu’un projet de santé mené par un médecin  était obligatoire pour s’insérer dans le dispositif CODDEM. Enfin, Jean-Louis Costes a rappelé que depuis 2008, un travail de concertation avait été mené avec les médecins qui n’avaient pas voulu y adhérer. Après tous ces débats, les conseillers ont validé à l’unanimité la décision de créer une maison de santé et l’avenue de l’usine comme lieu d’installation !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés