Un projet de maison des patients dans les cartons


Le comité de cancérologie de Lot-et-Garonne a officiellement vu le jour début juin. Cette association, qui porte de nombreux projets d’accompagnement en faveur des personnes atteintes de cancer, recherche activement des fonds pour les financer. « Notre but est d’être aux côtés des patients et de leur proches tout au long de leurs parcours de soins afin d’améliorer leur quotidien » explique la présidente Michèle Bauvy. Celle-ci, retraitée depuis 19 mois, après 41 ans de service dans le milieu bancaire, était désireuse de s’investir dans une cause qui lui tenait à cœur. Séduite par le docteur Olivier Bernard, « en phase avec son discours, ses convictions, sa détermination et son humanisme », elle a choisi de s’engager activement dans la lutte contre le cancer. Le cancérologue agenais Olivier Bernard, fondateur du Cromg (centre de radiothérapie et d’oncologie de Moyenne Garonne) et président d’honneur du tout nouveau comité de cancérologie 47, est à l’initiative du projet. Celui-ci exprime, depuis un bon bout de temps, le désir d’ouvrir une maison des patients dans la préfecture lot-et-garonnaise car le besoin s’en fait réellement sentir. A l’instar de celles des grands centres de cancérologie de Toulouse ou de Bordeaux, elle permettrait d’héberger les patients lors de traitements lourds que sont les chimiothérapies ou les radiothérapies. A proximité des établissements où les soins sont dispensés, l’hôpital Saint-Esprit ou les cliniques Calabet et Esquirol-Saint-Hilaire, ce lieu agréable et fonctionnel serait un vrai progrès social. Il faciliterait considérablement la vie des personnes atteintes du cancer en les soulageant notamment des trajets quotidiens qui peuvent parfois s’avérer très épuisants.

Appel aux dons

Dans un premier temps, le Cromg a mis gracieusement à disposition du comité de cancérologie de Lot-et-Garonne un local situé en bordure de canal, à proximité de la clinique Calabet, pour y tenir ses permanences. « Ce sont des moments conviviaux où l’on reçoit les patients et leurs proches pour les aider en particulier dans leurs démarches administratives (obtenir un crédit auprès d’une banque, demander des remboursements auprès de la Sécurité sociale…), indique Michèle Bauvy. Car la prise en charge du cancer ne s’arrête pas au traitement de la maladie. » Dans un futur proche, le siège de l’association, vice-présidée par le Dr André Calabet, espère attirer de nombreux professionnels de santé pour des ateliers de socio-esthétique, de socio-coiffure, de diététique et de sophrologie. « Nous sommes aussi en contacts avancés avec une société d’aide à domicile qui viendrait, deux à trois par semaine, garder les enfants de mamans qui viennent en cure de chimiothérapie plusieurs jours consécutifs », ajoute la présidente. Afin d’encourager à la pratique du sport adapté, qui est un bon allié dans la lutte contre le cancer, des cours de gymnastique et de qi gong (gymnastique douce issue de la médecine traditionnelle chinoise) seront également dispensés par petits groupes. Ils auront lieu dans une salle de sport aménagée dans l’ancien bureau de poste du quai Calabet, dès que les dons collectés permettront cette rénovation. « Nous avons besoin de faire connaître nos actions afin de récolter des capitaux. Pour cela, on compte notamment sur le relais des médecins spécialistes. » De son côté, la cantatrice agenaise, Béatrice Uria-Monzon, qui a accepté d’être la marraine du comité a promis d’offrir un concert caritatif à Agen en 2019, tandis que des associations locales comme le Rotary club Agen-La Garenne ou les anciens rugbymen du Big Bang se sont récemment engagées en faveur de cette cause humanitaire.

Simon Galinier

Comité de cancérologie de Lot-et-Garonne

7 quai du Dr.Calabet

05 53 66 56 32

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés