Le Pruneau Show à la croisée des chemins


Bousculé lors des Assises de la culture, le Pruneau Show n’a pas tangué. Il garde même sa place de navire amiral de la flotte culturelle et festive de la ville. Un budget « sanctuarisé », une gratuité renouvellée et de nouvelles animations : les Fêtes d’Agen (sous-titre gagné l’année dernière) version 2017 promettent du lourd. D’abord au niveau de la programmation où la recette imposée aux affaires culturelles (artiste confirmé, valeur montante et enfin patrimoniale) s’est concrétisée cette année par un triumvirat aussi puissant dans les charts que populaire dans les salles.
C’est ensuite au niveau du périmètre de la fête que les nouveautés seront visibles. A la suite de la piétonnisation du boulevard de la République entre les Quatre-Feux et la place Castex, cette partie d’artère sera aux couleurs du pruneau, avec plusieurs animations en direction des enfants.

Trouver sa place

Des évolutions qui permettront au Pruneau Show de toujours rayonner aux côtés des nouveaux rendez-vous. Les Folies Vocales (mai) et les Instants perchés (juin), sans oublier la Fête du fleuve (septembre) encadreront le Pruneau Show. Des événements payants qui devraient transformer les torpeurs estivales agenaises en un artifice d’animations.

Jenifer, Vianney, Montagné : vers un record de fréquentation ?

Le record de fréquentation détenu par le groupe Boulevard des Airs, qui a détrôné Yannick Noah, sera-t-il battu cette année ? 13 000 spectateurs avaient assisté à la prestation des Toulousains en 2016. L’édition 2017 a sorti la programmation pour faire aussi bien, voire mieux. Si la fréquentation globale avait quelque peu décliné en 2016 (60 000 festivaliers contre 70 000 en moyenne), avec Jenifer le vendredi 25 août, Vianney le lendemain et Gilbert Montagné en clôture, la Ville s’est donné les moyens d’attirer du monde. Le mélange entre artistes populaires, en devenir et patrimoniaux devrait combler plusieurs générations. La programmation artistique s’élève, comme chaque année, à près de 100 000 euros.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés