Pujols // Les félins ont leur sanctuaire


L’ordre du jour de ce conseil municipal automnal a pu en surprendre plus d’un… Y figurait la décision, ou non, de protéger les chats errants pujolais… L’opposition ne s’est d’ailleurs pas gênée de lancer que « des préoccupations bien plus graves devraient occuper les esprits des élus » en lieu et place des mistigris… La décision a cependant été votée. Désormais, les chats dit « libres » sont placés sous la protection de la commune.
A l’origine de cette disposition peu commune, on trouve une élue, certes sensible à la protection animale, mais également une association agenaise, « Chats libres d’Agen ». Cette dernière part d’un constat simple : face à la prolifération des matous des rues, rien ne sert des les capturer et les euthanasier, d’autres venant rapidement les remplacer profitant d’un territoire vierge. « Chats libres d’Agen », elle, identifie et stérilise les félidés, pour ensuite les relâcher. Non seulement, elle évite à la fourrière de Caubeyres des euthanasies, mais assure également un contrôle de la population féline dans les quartiers.

Association missionnée
La municipalité de Pujols a donc missionné l’association pour en faire de même sur la commune et lui verse ainsi une subvention pour s’acquitter de sa tâche. Jusqu’à présent, lorsqu’un chat errant lui était signalé,  la mairie contactait la fourrière qui venait le capturer. Cette dernière tentait ensuite de le placer dans un refuge, de le faire adopter, mais plus fréquemment l’euthanasiait. Désormais, les bénévoles de « Chats libres » procéderont à la capture, vérifieront que le chat n’appartient à personne avant de le stériliser si besoin et de le relâcher.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés