Renaissance du café du village


Saint-Antoine-de-Ficalba est-il condamné à devenir un village dortoir ? Alors que seul le boulanger fait figure de résistant, Stéphanie Lairy, Ficalbienne depuis toute petite, est bien décidée à redonner de la vie à sa commune natale. A 43 ans, elle a donc décidé de reprendre le bar-restaurant du bourg pour en faire un café et épicerie de dépannage, certes, mais surtout un lieu d’animation et de convivialité : « Cela faisait longtemps que j’avais l’envie d’avoir mon propre café, depuis mes vingt ans où je faisais serveuse pour financer mes études de comptabilité ». Stéphanie Lairy  passe ensuite par le commerce de vêtements durant de nombreuses années. Licenciée, elle revient à ses premières amours et fait un stage en hôtellerie et restauration à Villeneuve-sur-Lot : « Je voulais vérifier si c’était vraiment ce que je voulais faire ».

Lieu de rendez-vous

L’idée naît ensuite de rouvrir le café de Saint-Antoine : « Je marche un peu ainsi dans les traces de ma mère qui a toujours voulu ouvrir un salon de thé dans le village sans y parvenir ». Il a fallu ensuite convaincre les propriétaires du lieu de le lui louer.
Son projet les a séduits : « Je veux créer un café qui anime le village. Je compte me mettre en lien avec les associations de Saint-Antoine pour organiser des animations, notamment dans l’après-midi. J’ai aussi dans l’idée de relancer les thés dansants, les soirées belote ou billard, les concerts, comme quand j’étais ado ». Stéphanie n’a pas l’ambition d’y relancer la restauration : « Ce n’est pas mon métier. Je ferais cependant du snack et surtout mettrais en place une épicerie de dépannage. Je veux avant tout que le café soit un lieu intergénérationnel et de rencontres entre les habitants du vieux bourg et du lotissement qui se croisent très peu, au final et souvent sans faire connaissance ».
Pour éviter de passer par un emprunt bancaire, Stéphanie Lairy a lancé une cagnotte via le net : « Il n’y a pas de somme minimale et on peut même me faire des dons de matériel, type vaisselle ou éléments de décoration. En échange, les donateurs recevront un tee-short floqué ».
L’ouverture du Fical rock est programmée pour début avril.

Annabel Perrin

Pour faire un don : www.leetchi.com/c/projets-de-stephanie-15273757 –
Mail : : leficalrock@gmail.com ou au 07 62 12 17 76

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés