Riches débats autour de gros sous


Il ne fallait pas être en retard jeudi dernier lors du dernier conseil communautaire ! En effet, les responsables de la Poste ayant fait faux bond aux élus fumélois pour une présentation préliminaire, Jean-Louis Costes décidait sans sommation de commencer le conseil avec quinze minutes d’avance sur l’horaire prévu bien qu’une bonne partie des élus ne fusse pas encore arrivés.

A la hussarde
C’est sans doute parce que cette gestion « à la hussarde » peut parfois braquer certains élus que la décision sur le regroupement de la crèche municipale et du Relais d’assistance aaternelle (RAM) ne fut pas prise à l’unanimité (4 votes contre et 5 abstentions). Ainsi, Christian Laporte, élu de Condezaygues, remarquait que dans le programme présenté aux élus, les décisions du président évoquaient déjà la maîtrise d’œuvre du chantier, laissant peu de place au débat ! Brigitte Picco, élue fuméloise d’opposition, revenait pour sa part sur le fait que la cession du bâtiment de Fumel à Fumel Communauté n’avait pas encore été débattue en conseil municipal. Enfin, Claude Léger, élu de Montayral, se disait surpris qu’aucune autre possibilité ne soit étudiée avant de se lancer dans un tel projet.
Jean-Louis Costes répondait qu’il souhaitait gagner du temps sur ce chantier important qui permettra de faire des économies et que le lieu choisi permettait de faire vivre un axe entre Fumel et Libos qui a tendance à se désertifier depuis l’avènement de la rocade fuméloise. La directrice générale des services, Clémence Brandolin-Robert présentait ensuite le budget de l’opération de 650 000€. Fumel Communauté participera à hauteur de 138 000€, le reste étant subventionné par le Département (90 000€), la MSA (10 000€) et surtout par la CAF (400 000€).
Le point suivant de l’ordre du jour concernait des décisions modificatives du budget de la com-com. Les élus avaient la mauvaise surprise de voir que l’Etat demandait la mise en place d’un schéma d’assainissement qui coûtera la modique somme de 180 000€, non budgétée à ce jour. Le président Costes se plaignait « de cet Etat qui en demande toujours plus ». M. Bonneilh, maire de Trentels, lui répondait qu’il avait plusieurs fois alerté les élus sur cette obligation qui « ne tombait pas là, venue de nulle part… Mais comme ici personne ne m’écoute jamais » s’exclamait-il !
Côté dépense, M. Faval demandait également aux conseillers de valider l’admission en non-valeur de plus de 365 000€ correspondant à la moitié des loyers dus par Métaltemple Aquitaine. Le reste des loyers impayés (371 000€) sera, avec l’accord du Trésor Public, étalé sur cinq ans. Jean-Louis Costes aurait préféré « s’en débarrasser dès l’année prochaine par sincérité budgétaire » mais cela pèserait trop sur les comptes de Fumel Communauté.

L’usine au centre des débats
Un débat s’engageait ensuite sur la propriété de la Machine de Watt. Pour le notaire et pour Jean-Louis Costes « elle à nous ! » Pour M. Pozas, le nouveau patron de l’usine, elle est à lui ! Pour trancher ce litige, avant de pouvoir lancer des projets avec ce patrimoine industriel, les élus décidaient de demander un avis d’un juge à travers un référé expertise pour un coût de 9000€.
A Fumel, l’Usine n’est jamais très loin du centre des débats ! Ainsi, Jean-Louis Costes faisait ensuite le grief à la Région et au Département, socialiste tous les deux, de ne pas avoir payé les aides promises et s’inquiétait du paiement des salaires. Daniel Borie, maire de Saint-Vite et vice-président du Conseil départemental, lui répondait que le dossier n’était pas complet et que M. Pozas n’avait pas non plus versé les 100 000€ qu’il s’était engagé à mettre sur la table. Après vérification, M. Borie rajoutait que les aides en question avaient été débloquées le matin même.
Enfin, les élus votaient une délibération ayant pour but d’augmenter la base fiscale qui sert à calculer la taxe des entreprises non sédentaire (commerce itinérant, auto-entrepreneur). Cette action devrait être synonyme de 100 000€ supplémentaires pour Fumel Communauté.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés