Sainte-Livrade // Rythmes scolaires : activités en fin de journée ?


La municipalité de Sainte-Livrade est dans la dernière ligne droite pour la mise en place de la réforme des rythmes scolaires. Alors que la précédente équipe avait travaillé sur le dossier, l’actuelle a quelque peu revu la copie. Ainsi, si elle n’a pas envisagé le report de sa mise en place, elle en a changé les modalités. Ainsi, les quelque 500 élèves livradais auront bel et bien école le mercredi matin… : « Lorsque nous sommes arrivés, la réforme semblait bouclée et prévoyait sur Sainte-Livrade une pause méridienne allongée pour permettre d’y caser les temps d’activité périscolaire » explique Nathalie Granié, adjointe en charge des affaires scolaires. « Mais si cette disposition est en adéquation avec le rythme biologique de l’enfant, il comportait une injustice… Il était compliqué pour les enfants qui n’étaient pas à la cantine scolaire de profiter des activités mises en place.»
La nouvelle équipe municipale a donc de nouveau réuni agents municipaux, animateurs des centres de loisirs, enseignants et parents d’élèves pour définir une nouvelle organisation : « Il nous semblait plus opportun de placer les activités en fin de journée, et ce notamment après des premiers retours de communes qui avaient mis la réforme en place dès cette année. Nous voulions également introduire la nouvelle possibilité offerte par le gouvernement de différencier écoles primaires et maternelles ». A la suite de réunions explicatives, puis d’un questionnaire destiné aux parents d’élèves, un comité de pilotage a été formé pour voter définitivement les nouveaux horaires et commencer à plancher sur l’organisation : « Le questionnaire nous est revenu avec 62% des parents pour les temps d’activité périscolaire en fin de journée » ajoute Nathalie Granié.

Appel au bénévolat
Ainsi, en septembre, les écoliers livradais devraient avoir classe de 9h à 12h, puis de 13h45 à 15h45 pour les primaires, jusqu’à 16h pour les maternelles : « Pour les classes de primaire, nous voulions programmer une heure d’activité pour qu’ils aient le temps de se déplacer sur les équipements sportifs ou culturels et de profiter des ateliers ».  La municipalité a fait appel au volontariat des agents municipaux, qui vont suivre une formation d’encadrement, aux animateurs des centres de loisirs, aux Atsem des maternelles, ainsi qu’aux associations de la ville pour assurer les deux heures de temps d’activité périscolaire programmées dans la semaine par enfant : « En dehors de ces deux heures d’atelier, ce sont les animateurs des centres de loisirs qui prendront le relais ou le personnel encadrant municipal ». Le mercredi midi, les enfants seront pris en charge, repas compris, par les centres de loisirs. Les temps de garderie restent les mêmes : « Les temps périscolaires sont gratuits tout comme les 30 minutes de garderie qui suivent. Ensuite, ce sera payant comme auparavant ».
Le projet de réforme sera validé qu’une fois approuvé par l’ensemble des conseils d’école. Deux sur quatre ont d’ores et déjà voté pour.

A.P

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.