Sainte-Livrade // Un centre tout confort


«Avant les travaux, nous étions dans une caserne à l’ancienne, où tout tournait autour du camion ». Le lieutenant Olivier Chabrot, chef du centre de secours de Sainte-Livrade, peut se targuer dorénavant de travailler dans des locaux flambants neufs. Et surtout adaptés aux quelque 35 sapeurs pompiers volontaires et professionnels qui les occupent. Pour un coût de 360 000 euros, la section livradaise possède désormais un standard dernier cri, des bureaux rénovés et une extension de bâtiment pour accueillir les camions. Mais surtout, les sapeurs pompiers peuvent désormais profiter de vestiaires : « Avant, nous nous changions dans le garage, auprès du camion » précise le lieutenant Chabrot. Des sanitaires hommes et femmes ont été également créés.

Plus de confort pour plus de rapidité

De même, deux chambres de garde ont été prévues : « Jusqu’à présent, les hommes d’astreinte étaient obligés d’être cantonnés chez eux. Or, certains habitent à quelques dizaines de kilomètres. Avoir la possibilité de dormir sur place améliore notre temps d’intervention » précise Olivier Chabrot.
Une salle à manger pourvue d’une cuisine vient ajouter également du confort à la caserne : « Nous avons aussi une salle de sport pour le maintien en forme. Ce n’est pas un gros chantier mais il était devenu indispensable au bien vivre de la caserne ».
La rénovation du centre de secours de Sainte-Livrade fait partie d’un plan pluriannuel, mené par le Sdis et le Conseil général.
Pour Sainte-Livrade, cinq communes situées sur le secteur d’intervention des pompiers, ont participé au financement : Allez-et-Cazeneuve, Dolmayrac, Fongrave, Pines-Hauterives et Saint-Etienne-de-Fougères ont mis la main à la poche.
Cinq à six centres dans le département sont concernés chaque année par des travaux de rénovation.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés