Sécurité publique // Départ du policier globe-trotter


Philippe Perez a du mal à rester longtemps en place. Le chargé de communication attaché à la Direction de sécurité publique est un amoureux des voyages. Après la Palestine, il était revenu se poser l’espace de deux ans au commissariat d’Agen. Il repart en mission au Mali d’ici quelques jours pour au moins une année : « J’y suis envoyé pour former les policiers maliens dans le cadre d’une mission européenne » précise le globe-trotter. « C’est la même mission que j’ai menée en Palestine. Ici, il s’agit d’un pays qui se relève après un coup d’état, qui se reconstruit et qui a besoin de conseils en matière de forces de police ».
Philippe Perez est un passionné d’aventure et un ennemi de la routine : « Lors de ces missions, j’apprécie de travailler avec des collègues étrangers. Il y a un état d’esprit très particulier ».

Au coeur du métier

Un changement d’atmosphère donc pour un homme qui a, durant deux ans, partagé le quotidien d’un commissariat : « Ce fut aussi une aventure pour moi qui venait des renseignements généraux. Tous les matins, je faisais le tour des bureaux pour récupérer les informations et les transmettre aux médias, une sorte de tournée quotidienne… Je prenais le temps de discuter avec mes collègues pour ensuite expliquer le plus justement possible quel était leur travail au quotidien. J’ai été surpris de voir les difficultés d’un métier aux prises avec le pire de la société : la violence, la misère, l’injustice. J’essayais ensuite de le retranscrire auprès des journalistes ». Quelques souvenirs restent encore prégnants comme le sauvetage d’un enfant dans un appartement en feu.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés