Sécurité sociale // Un anniversaire sous forme de bilan


Quelques dates
La Sécurité sociale est officiellement née le 4 octobre 1945. Mais elle a été précédée de nombreux prémices dont les premiers remontent au XIXé siècle inspirés par Bismarck. Dans les années 30, se développe un système d’assurances sociales. La création de la sécurité sociale a été chapeautée par Pierre Laroque et entérinée par deux ordonnances.
En 1952, est créée la MSA, le régime d’assurance vieillesse obligatoire des exploitants agricoles.
En 1997, est mise en place la carte vitale et le début de la dématérialisation des données de la sécurité sociale.

La parole du préfet Denis Conus
« On considère souvent aujourd’hui la sécurité sociale comme un boulet. Il est de bon ton d’insister sur les déficits qui touchent les caisses. Mais à sa création, nul n’aurait pu prévoir le vieillissement de la population au niveau où il est actuellement, ni les progrès médicaux… Ce qui est plutôt une bonne chose. Mais je tenais à souligner que l’augmentation des dépenses de santé en France ne sont pas les plus importantes au monde. Aux Etats-Unis, elles augmentent plus rapidement. En réalité, c’est la montée du chômage durable qui explique en grande partie les déficits en privant les caisses de recettes importantes. Mais la situation actuelle ne doit pas remettre en cause cet édifice précieux de notre société, ce socle républicain et de démocratie sociale. Ce serait plus qu’embêtant ».

Ce que les Français pensent de la Sécurité sociale
Un sondage a été réalisé au niveau national pour évaluer l’image que la Sécurité sociale dégageait auprès des Français après 70 ans d’existence.
Pour une très grande majorité d’entre eux, la Sécurité sociale est en premier lieu là pour le remboursement des soins, symbolisé par la carte vitale. La population ignore davantage que c’est aussi la caisse de retraites et un lieu d’action sociale, notamment par la CAF.
Les Français les plus anciens sont relativement bien informés sur le fonctionnement de la Sécurité sociale, les plus jeunes beaucoup moins.
Sur son financement, la majorité pense que c’est un organisme d’Etat avec un personnel de fonctionnaires, ce qui est faux. Quant à son budget de fonctionnement, il est largement surévalué, estimé à 10% alors qu’en réalité, il est à 2% de son budget.
80% des Français estiment cependant qu’ils sont bien protégés.

Les  syndicats en alerte
Laurent Jacquelin, secrétaire général de l’UD 47, est inquiet quant à l’avenir de la Sécurité sociale «  Depuis sa mise en place, le gouvernement n’a eu de cesse que d’accéder aux demandes du patronat à qui il balance des aides publiques sans contrôle. On nous dit qu’aujourd’hui il n’est plus possible de financer les caisses alors que la Sécurité sociale a été créée dans un pays qui se relevait d’une guerre. Là où on choisit de mettre l’argent n’est en réalité que des choix humains et politiques. Nous craignons que peu à peu les assurances privées viennent supplanter la sécurité sociale et nous constatons qu’au fil des gouvernements, on en grignote le socle fondateur commun. »

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés