Sélection Périgord Agenais moins de 26 ans // Le PA contre l’Armagnac Bigorre dans le Gers


Dimanche prochain, la sélection de moins de 26 ans du Périgord Agenais va jouer son deuxième match de poule contre l’Armagnac-Bigorre à Masseube dans le Gers. Le groupe de 26 joueurs qui avait été sélectionné contre la sélection du Centre a été reconduit.
Interview de Philippe Maradènes, l’un des deux entraîneurs de la sélection, avec Jean Michel Coureau.

L’Hebdo : Quelle information avez-vous sur cette équipe d’Armagnac-Bigorre ?
Philippe Maradènes : Nous avons visionné la vidéo de leur match contre le Centre. Ils ont vécu un peu le même match que nous : difficile en première mi-temps avant de s’imposer à l’usure en seconde période. Cela parait plus épais que la sélection du Centre avec des joueurs solides devant et quelques arrières qui ne paraissent pas maladroits avec le ballon. Grosso modo, cela semble être une équipe de notre niveau pas plus grand, pas plus fort !

L’Hebdo : Sur quels joueurs allez-vous vous appuyer pour ce match ?
P. M. : On a repris les 26 que l’on avait sélectionnés pour le premier match. Les 4 qui n’ont pas été sur la feuille la première fois rentreront, et 4 sortiront. La mayonnaise avait bien pris la première fois. On a pris des joueurs de nombreux clubs d’honneur jusqu’en première série. Tout le monde a joué le jeu et l’ambiance a été excellente. On a rendez-vous pour se rendre à Auch samedi après-midi, on dîne et on dort sur place avant de se rendre à Masseube le lendemain après le repas de midi.

L’Hebdo : Quel votre objectif ?
P. M. : On va essayer de remporter cette rencontre pour se qualifier en 8eme de finale. C’est largement à notre portée. On aimerait retourner à Paris, comme il y 2 ans, pour participer au dernier carré de la compétition. C’est une expérience riche et forte pour les garçons qui tissent des liens inoubliables à ces occasions exceptionnelles, comme lors de phase finale de championnat de France !

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés