Semaine de la truffe : pari gagné !


Le marché aux truffes a attiré un large public, qui s’est montré très ponctuel ! A 10h, heure d’ouverture du marché, nombreux étaient ceux qui attendaient à l’entrée de la Salle des Ecuyers pour tenter de se frayer un chemin et accéder au trésor noir lot-et-garonnais. Les truffes, de la petite pièce démarrant à vingt euros, aux plus gros « lingots » valant pas moins d’une petite centaine d’euros, ont été récoltées par différents spécialistes. Sur le marché, les intéressés ont pu sélectionner leurs truffes en fonction de leur niveau gustatif : « Les truffes sont classées en trois catégories : extra pour la meilleure, puis première et seconde catégories. C’est ce qui définit la qualité de la truffe ! » explique Gabriel Chazallon, membre des trufficulteurs du département. Tandis que le marché se déroulait à l’intérieur de la Salle des Ecuyers, un autre événement à l’extérieur n’est pas passé inaperçu ! Plusieurs modèles de voitures anciennes de l’association des Vieux moteurs gascons étaient exposés près du pont, trônant au-dessus de la Baïse. « Nous avons exposé plusieurs modèles de voitures des années 1900 : une Citroën C4 Torpedo, une Citroën Traction, une Buchet…, détaille le président de l’association Thierry Boré. Les voitures seront également en exposition devant la salle des fêtes de Casteljaloux ce samedi. » A côté des anciens véhicules, un attelage a déchargé une petite troupe habillée comme jadis. Recréer une ambiance de l’époque, un moment où la truffe était à son apogée en France, a été le défi de cette troisième édition. 

Ophélie Auberval

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés