Stationnement // Nouvelle stratégie payante pour le parking


Depuis le 3 novembre, les automobilistes ont pu faire la connaissance des nouveaux horodateurs mis en place par la Ville. Plus modernes, intelligents, ils inaugurent la nouvelle stratégie de stationnement dans le centre urbain. Avec eux, c’est toute une révolution dans les habitudes  des administrés qui est en marche avec moins de places gratuites et l’arrivée prochaine de cartes résidents. Explication.

Qui es-tu, nouvel horodateur ?

C’est la dernière génération de parcmètres, dit « intelligent ». La demi-heure gratuite est conservée pour le stationnement sur les places (payantes) du centre-ville mais ce sera 30 minutes et pas une de plus. Les petits malins qui imprimaient ticket sur ticket pour prolonger le temps gratuit seront bien marris. Il faut en effet entrer sa plaque d’immatriculation pour bénéficier de cet avantage, limité donc à 30 minutes, par jour et par véhicule. Par ailleurs, les plages horaires payantes ne changent pas, de 9 heures à midi et de 14 heures à 19 heures. Avec la possibilité de régler son dû par carte bancaire.

C’était gratuit, c’est plus gratuit

C’est l’autre grand changement. Environ 300 places deviennent payantes. Les premières sont réparties dans le parking situé sur le péristyle du Gravier et sur la contre-allée du Général-de-Gaulle et concernent 181 places. Ce secteur est bordé de commerces et de restaurants, et ces professionnels ont demandé à la municipalité d’améliorer la rotation des véhicules pour permettre à leurs clients de disposer de places libres.
Même histoire dans le quartier Préfecture et Jayan. Là, ce sont environ 100 places qui ont perdu leur statut gratuit. Les rues de Strasbourg, Junqua, Diderot et Courbet deviennent payantes. Les professions libérales présentes dans le secteur ont pesté contre les voitures ventouses qui ne décollaient pas de leur emplacement et qui pénalisaient leur patientèle. Mais là, la mairie est moins catégorique sur l’utilité d’un tel changement. D’où la période décidée de test, jusqu’au 30 avril 2015 pour voir si la rotation est utile… Un bilan sera tiré à l’issue des six mois.

Les résidents à la carte

C’est la nouveauté qui devrait arriver courant 2015. La commission voirie urbaine planche dessus et a déjà livré les contours de cette réforme. Ainsi les Agenais qui habitent dans la zone verte, soit le secteur qui entoure le coeur de ville, se verront proposer une carte résident, payable au mois, pour stationner sur les places payantes. Le prix ne devrait pas excéder les 15 euros mensuels. Ceux qui habitent en zone orange, soit l’ultra-centre, disposeront du même service, mais pour les parkings. Le prix tournera autour des 20 euros au mois.

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés