SUA LG – Entretien // « Répondre sur le terrain »


A seulement 24 ans, Alexi Balès fait figure d’ancien au sein de l’effectif du Sporting. Le natif de Cuzorn, présent au club depuis 2005, a gravi un par un tous les échelons : champion de France Crabos en 2009, titulaire au sein de l’équipe Espoirs puis découverte du haut niveau avec la première, alors en Top 14. Depuis, sa progression est constante : l’an passé, Alexi Balès a participé à 28 des 30 matchs du championnat avant d’être titulaire lors des phases finales. Il sera cette année encore derrière la mêlée du SUA et fera ses premiers pas de la saison à Armandie avec le brassard de capitaine.

L’Hebdo : Après la défaite inaugurale à Béziers, quel a été le discours tout au long de la semaine au sein du groupe ?
Alexi Balès : Le discours a été clair : on a eu droit à une remise à l’ordre du staff. Il n’avait, de toute façon, pas besoin de longs discours. Tout le monde est conscient de la prestation livrée à Béziers. Nous sommes assez grands pour mettre les choses dans le bon ordre. Ensuite, c’est demain qu’il faudra répondre.

L’Hebdo : Le CSBJ, vaincu sur sa pelouse lors du premier match par Albi, sera sur le pré d’Armandie, que vous inspire cette équipe ?
Alexi Balès : C’est un club qui a une formation très performante qui leur permet de sortir beaucoup de joueurs. Ils sont présents tous les ans. La saison dernière, ils venaient juste de remonter et ont été performants. C’est une équipe très accrocheuse (NDLR : le SUA l’avait emporté à domicile 39 à 12 mais s’était incliné à Pierre Rajon 12 à 6). En plus, ils sont dos au mur avec cette sanction qui plane au-dessus de leur tête et ce premiers revers chez eux. Ils auront à cœur de faire une bonne partie. C’est un match très dangereux.

L’Hebdo : Justement, vous qualifiez ce match de dangereux, cela veut dire que le SUA est déjà sous pression ?
Alexi Balès : Tous les matchs seront dangereux ! Qui plus est à la maison où nous devons gagner tous les matchs, et bien les gagner. Il n’y a pas de petites équipes dans cette Pro D2. Béziers était soi-disant moins fort que nous et on a perdu le match. A nous de ne pas nous mettre trop de pression et de ne pas être trop excités par ce challenge de la première de la saison à Armandie.

L’Hebdo : Après la belle saison réalisée l’an passé, l’attente est forte autour du groupe et le Top 14 est dans beaucoup de discussions autour de l’équipe. Comment vous gérez cela au sein de l’équipe ?
Alexi Balès : Effectivement, les médias et les supporters nous parlent beaucoup de ce statut de favori, d’une éventuelle montée en fin de saison. Je pense qu’on a des objectifs clairs : se qualifier serait bien pour le groupe. Après, on va d’abord essayer de se concentrer sur le match de samedi. Le championnat est très long, on ne va pas tirer de plan sur la comète.

L’Hebdo : En l’absence de Lionel Mazars, vous serez capitaine demain à Armandie face à Bourgoin. Comment vous assumez ce rôle ?
Alexi Balès : Je m’appuie sur les autres leaders du groupe. Même si le groupe est plutôt jeune, il y a assez de mecs qui ont de l’expérience et du vécu au haut niveau. Je ne me focalise pas trop sur ça, je continue à être le leader que je suis pour le groupe.

Damien Bourdeilh

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.