SUA-LG // Rendez-vous au sommet annulé


Samedi après-midi, Pépito Elhorga, l’ancien arrière du XV de France, formé à Biarritz et révélé à Agen, sera bien tranquillement installé dans les travées d’Aguiléra afin d’assister à une rencontre entre deux formations qu’il a si bien connues. Et qu’il ne reconnaît plus forcément aujourd’hui : « C’est dingue de se dire que ces deux clubs sont actuellement neuvième et dixième de la PRO D2 quand on connaît leur CV. J’avoue que ça me paraît inimaginable ».
Que Pépito Elhorga se rassure, il n’est pas le seul à se frotter les yeux à la lecture du classement de cette PRO D2 qui n’a jamais paru si homogène, huit points seulement séparant le onzième du dauphin de la Section paloise… Albi ! « C’est sûr que c’est très serré, et c’est évident qu’on manque de points »  avoue un brin résigné Mathieu Blin, le manager général. « On est loin de ce que l’on peut et doit faire pour le moment. Même si à Albi on a senti l’équipe très impliquée dans le combat, appliquée en conquête, on pêche encore dans l’utilisation du ballon ».
En panne de confiance, les Bleus et Blancs auront l’occasion de se jauger dans ce secteur avec l’autre grand fébrile de ce début de saison, Biarritz.

Un petit coup de défibrillateur ?
Annoncé comme l’épouvantail de cette PRO D2, le BO n’effraie pour l’instant que ses supporters. Inexistants à l’extérieur, les hommes de Serge Blanco n’ont pour l’instant pas réussi à préserver leur terre inviolée sans pour autant faire montre d’une grande maîtrise, c’est le moins que l’on puisse dire.
Résultat, ce choc annoncé en début de saison entre deux favoris sera d’abord celui de la peur. Surtout côté biarrot d’ailleurs qu’une première défaite à la maison plongerait dangereusement dans les bas-fonds du classement. « On ne s’occupe pas des autres » martèle le capitaine Lionel Mazars qui n’avait pas le verbe facile jeudi midi en conférence de presse. Preuve sans doute que le temps n’est plus à la parole mais bien aux actes…

Cyril Recondo

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés