Sur scène ce week-end


Villeneuve-sur-Lot // Théâtre Georges-Leygues – Drôlement magique

À ses débuts, Alain Choquette est pendant 7 ans l’extraordinaire magicien du talk-show le plus populaire de la télévision québécoise : « Ad Lib ». Il rêve de devenir le premier Québécois à présenter un grand spectacle de magie sur scène. Son rêve devient réalité en 1993 : il s’installe au Théâtre Saint-Denis, à Montréal, où « Première apparition » remporte un franc succès. Dès l’automne 1994, Alain Choquette est à l’affiche du prestigieux Cæsars d’Atlantic City aux Etats-Unis et s’y installe pour 150 représentations. Alain Choquette engrange les succès américains avant de revenir au pays pour la version française de son spectacle, en 1998. L’an 2000 marque le retour d’Alain avec un tout nouveau spectacle qui peaufine encore davantage son style de magicien hors pair.
En 2004, c’est le premier « Alain Chouquette et vous, drôlement intime » qu’il va jouer 500 fois dans tout le Québec.
C’est en 2012 qu’Alain Choquette pose ses premiers pas en France, avec un spectacle inspiré de la vie quotidienne d’une entreprise « Alain Choquette – Entièrement personnalisé » et écrit d’après sa vie personnelle… Pour définitivement conquérir la France, il a inventé une version « unplugged » de « Drôlement magique », mêlant humour, poésie et interactivité.

Samedi 6 février à 20h30 Tarif : 5 à 25 euros – Infos et résas au 05 53 40 49 49

Pont-du-Casse  // Centre culturel – Murray Head

Né le 5 mars 1946 au coeur d’une ville de Londres encore ravagée par les séquelles des bombardements allemands, Murray Seafield Saint-George Head, fils d’une actrice et d’un producteur de documentaires, avait toutes les cartes en main pour se destiner à une carrière dans le milieu du spectacle. Dès l’âge de 17 ans, il signe un contrat pour quelques titres avec EMI, alors l’une des maisons de disques majeures de la nouvelle scène britannique. Il lui faut attendre 1975 pour que « Say I Ain’t So, Joe » lui apporte le succès après une carrière remarquée dans le cinéma. En 1984, Murray Head retrouve Tim Rice pour un projet de comédie musicale majeure : Chess pour laquelle il compose et écrit son autre tube « One Night in Bangkok »…

Samedi 6 février à 20h30 – Tarif unique 25 euros – Infos et résas au 07 82 96 91 44

Fumel  // Pavillon 108 – Dätcha Mandala + Cockpit + Nunna Daul Isunyi

Joli plateau en trio ce samedi au Pavillon 108… Datcha Mandala, formé de trois jeunes musiciens, accuse cependant quelque 300 dates à son agenda. Créé en 2009 et composé de Nicolas Sauvey à la basse, au chant et à l’harmonica, de Jérémy Saigne à la guitare et aux choeurs et de Jean-Baptiste Mallet à la batterie et aux choeurs, le groupe s’inspire du heavy blues des années 70…

Cockpit, eux, se penchent plutôt du côté du punk et du garage, et malgré une moyenne d’âge aux alentours des 20 ans, assurent sans faillir, un rythme effréné à des morceaux emplis de riffs et de dissonances.

Enfin, Nunna Daul Isuny affiche un nom à rallonge pour un solo mené par le guitariste de Crane Angels qui aime bercer le public avec une folk teintée de pop.

Samedi 6 février à 21h00 – Tarifs de 5 à 7 euros –
Infos et résas au 05 53 36 02 83

Puymirol // Joujou + Tetsuo

Est denommée concert post punk incantatoire, la performance de Joujou, duo formé d’Agnès Pinaqui et Benjamin Colin. Entre basse une corde et batterie, les deux vont chercher leurs sons dans un rock punk primitif, fait de boucles et d’incantations improvisées… La scène de Puymirol, ils la connaissent bien puisqu’ils l’avaient déjà chauffée en 2013.
Ils partagent la scène avec Tetsuo, qui après plus de dix ans à sillonner les routes d’Europe en duo, trio ou sextuor, à accompagner les groupes Nervous Cabaret, Faun Fables, la Maison Tellier ou Bum Cello, Tetsuo remonte sur scène sous la forme d’un duo électrique et sauvage ! Un batteur et un chanteur, guitariste qui redonnent du son après quelques temps de mise en sommeil.

Vendredi 5 février à 21h – Tarif unique 5 euros –
Infos au 06 89 06 97 13

Agen  // La Tannerie – Jeunes et beaux

Spectacle musical par Christine Zavan et Christian Defenin

Ils attendent « les autres » pour remonter le groupe, tout ça pourrait être si simple, mais bien sûr, rien ne se déroule comme prévu… En attendant, ils chantent le rock de leur jeunesse : Elvis, les Beatles, Dylan, Bowie … Et tous les deux ! Un show entre concert et théâtre mené par deux aguerris de la scène.

Samedi 6 février à 21h00 – Tarifs de 8 à 12 euros –
Infos et résas au 
05 53 68 04 04

Puymirol  // Bad Pen + Les Humeurs + Dodgy Dogs

L’association « J’dis ça,j’dis rien » a choisi Puymirol pour inaugurer son action culturelle ! Elle a choisi trois groupes de rock plutôt grunge et rock’à billy pour son baptême du feu. Deux locaux, en duo et solo, ouvrent le bal pour les Doddy Dogs, nantais d’origine.

Samedi 6 février de 20h à 1h – Tarifs PAF : 5 euros

Agen  // Théâtre Ducourneau – Savoir-vivre

Catherine Matisse et Michel Didym forment le duo de « Savoir vivre » qui explore le manuel du savoir-vivre à l’usage des rustres et des malpolis de Monsieur Cyclopède. S’ajoutent au répertoire quelques inédits de chroniques et spectacles de Pierre Desproges. Un nom qui suffit à lui seul pour être assuré d’assister à une pièce entre humours caustique et délirant.

Vendredi 5 février à  20h30 – Tarifs de 12 à 24 euros –
Infos et résas au 05 53 66 26 60

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés