Sur scène cette semaine //


Villeneuve-sur-Lot // Théâtre Georges-Leygues – Jeanne Cherhal

On se souvenait d’une Jeanne Cherhal amoureuse des seventies, plutôt adepte des chansons légères et un brin taquines. Avec son nouvel album, « Histoires de J », on a peine à reconnaître celle qui récoltait une Victoire de la musique avec son deuxième opus « Douze fois par an ». Certes l’artiste reste chevillée devant son piano, mais désormais, on ne peut ignorer qu’elle a puisé ses dernières inspirations dans le style et la musique de Véronique Sanson. Véronique Sanson qu’elle admirait tant qu’elle se décide, il y a deux ans, à reprendre sur scène l’album de son illustre aînée « Amoureuse », écrit par Michel Berger : « C’était pour une seule date, à l’occasion des 40 ans de l’album. Je tenais à rendre hommage à ce qui pour moi est un monument de la pop française… J’ai beaucoup travaillé sur mon piano, les morceaux nécessitent un jeu proche du virtuose. Une vraie complicité s’est également installée avec les musiciens qui m’accompagnaient sur ce projet… Je n’avais pas envie d’en rester là » explique Jeanne Cherhal.
Durant six mois, Véronique Sanson lui colle donc à la peau. Et visiblement, elle a désormais du mal à s’en défaire. Les textes se sont faits plus sérieux, parlant d’amour souvent malheureux, les doigts se sont déliés sur le clavier… Jeanne Cherhal n’en a pour autant pas perdu sa personnalité et ses mots résonnent chez ses contemporaines. Car pour la plupart, ils sont autobiographiques : « Nous avons enregistré « Histoires de J » comme un live » ajoute Jeanne Cherhal.
Et sur scène, elle porte ce nouvel album comme un charme : « Je me sens bien avec ce nouveau répertoire et depuis un an que je suis en tournée, le concert est arrivé aujourd’hui à une forme de maturité. Je m’amuse de plus en plus, il y a une sorte de fluidité avec les musiciens ». Jeanne Cherhal se réserve une part de surprise à chaque date « notamment sur les reprises qui changent chaque soir… Cela demande du travail mais empêche aussi de s’endormir ».

Annabel Perrin

Jeudi 12 mars à 20h30 – Tarifs de 3 à 19 euros –
Infos et résas au 05 53 40 49 49

Agen // Théâtre Ducourneau – Le Misanthrope ou l’atrabilaire amoureux

D’après Molière – Mise en scène : Michel Fau – Avec : Julie Depardieu et Michel Fau

Michel Fau s’est ici fait plaisir, il l’avoue lui-même… Depuis longtemps, il souhaitait revêtir le costume d’Alceste, personnage central du Misanthrope de Molière. Un personnage entre burlesque et tragédie à l’origine et qui avait perdu quelque peu sa dimension loufoque au fil des siècles. Julie Depardieu, de son côté, lui avait confié qu’elle désirait interpréter une Célimène, toute en décalage… Ces deux-là étaient donc destinés à se croiser sur les planches pour un Misanthrope proche de l’originel, loufoque et outrancier. Les costumes, maquillages et perruques sont empreints du baroque du XVIIe siècle,  posant un trait ridicule dans chacun des personnages. Michel Fau souhaitait retrouver le côté farce que Molière affectionnait tant, tout en soulevant l’ambiguïté de l’humain et de ses sentiments, notamment amoureux.
C’est la deuxième fois que Julie et Michel font tandem sur scène. Il s’attaquent à Molière après avoir abordé Guitry.

Mardi 10 mars à 20h30 – Tarifs de 20 à 32 euros  –
Infos et résas au 05 53 66 26 60

Agen // Cap ciné – Kurt Elling

Le CV de Kurt Elling impressionne : élu trois années meilleur chanteur masculin par les très lettrés magazines « Downbeat » et « JazzTunes », sept albums sur le légendaire label Blue Note, membre de l’académie qui organise la cérémonie des Grammy Awards, il est de ces grandes voix qui maîtrisent le chant, le scat et l’improvisation.
Pas un souffle, un accord ou un rythme n’échappe à Kurt Elling. Romantisme, voix chaude et répertoire élevé, Kurt Elling possède une tessiture de baryton dans la lignée des plus grands comme Sinatra ou Nat King Cole. Il est aussi l’auteur de textes qu’il pose sur des thèmes signés John Coltrane, Duke Ellington ou Herbie Hancock.
Ce quadragénaire à la grande voix est soutenu par un groupe au swing infaillible formé de musiciens d’excellence.

Jeudi 12 mars à 20h30 – Tarifs de 31 à 37 euros  –
Infos et résas au 05 53 47 06 95

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés