Sur scène – Contre Pruneau show


La Sauvetat-de-Savères – Le café des voyageurs //

Bertie Page Clinic

Bertie Page Clinic est incontestablement l’un des combos australiens le plus déjanté de la planète en provenance directe des bas-fonds obscurs de la ville de Brisbane… Menée par la lubrique Bertie et son alter ego maléfique John Meyer, le groupe hésite entre concert et show burlesque à chacune de ses prestations. Ils sont de retour avec un nouvel opus discographique intitulé « Kaftan Party » à paraître sur le plus Australien des labels français, Beast records. Et ils y conservent le même univers, patchwork de glam, de punk, de rock and roll à paillettes pour travestis en goguette, de glitter-rock pour dandys efféminés, de hard rock 70’s poisseux pour dockers tatoués. Le tout porté par la voix puissante et rauque d’une cantatrice post-apocalyptique. S’inspirant de Meat Loaf, d’Alice Cooper et d’Elvez, le groupe mêle la théâtralité de Bertie aux sons et à l’attitude rock. Il convient d’y ajouter de la chaleur moite, du sexe, de l’érotisme, mais aussi une bonne dose de second degré, de l’ambiguïté outrancière, beaucoup d’humour, de la sensibilité à fleur de peau.. Bertie Page Clinic est donc l’union obscène et incestueuse du burlesque et du rock classique.

Samedi 29 août à 21 heures – Gratuit 

Monflanquin – Grange de Piquemil – Henri Courseaux

Henri Courseaux a abordé la plupart des formes d’activités de ce métier – le cinéma, la télévision, il a fait  du cabaret, du café-théâtre (2 one man shows), de la radio et plus récemment du récital chansons comme auteur compositeur interprète. Il a également mis en scène « La dernière nuit » de Tennessee Williams (interprétée par Yves Llobregat) au théâtre de la Huchette en 1995. Il a écrit pour le théâtre, la radio, et la télévision. Il a reçu un Molière en 2010 pour son second rôle dans une pièce de Nicolas Briançon.
Pour la grange de Piquemil, il vient avec un spectacle musical « On était venu là pour ça » accompagné de Nathalie Miravette au piano. De chansons anciennes en chansons récentes, Henri Courseaux, qui aime  scénariser ses tours de chant en usant de tout son métier d’acteur, trace le portrait burlesque d’un chanteur à texte traqué dans un safari-chanson par des touristes du verbe.

Dimanche 30 août à 18 heures – Tarifs de 10 à 15 euros –  Infos et résas au 06 14 47 51 24

Grateloup-Saint Gayrand – Ferme du Temple // Râjel

Enfant précoce, Râjel est née sous une bonne étoile avec une voix et le sens de la musique. Son père un passionné de l’enregistrement lui passe son premier micro et la juche sur la table à manger, sa première scène. Dès l’âge de 13 ans et par essence, elle fait ses vrais débuts dans le milieu du rock. Puis, pendant plusieurs années, elle s’exerce dans diverses formations : blues, soul, jazz, latino, musiques traditionnelles, électro, apaisent sa soif de connaissance. En 1999 elle installe une scène ouverte slam dans un pub d’une petite ville du Lot-et-Garonne,  où elle séjourne. Le rendez-vous mensuel, « jeu.di libre », prend très vite des allures de jamais vu ! En effet, les gens font parfois 200 km. La performeuse se met en place et une tournée a capela s’impose. Elle débarque à Toulouse en 2003. L’artiste pousse la porte du Clandé. Igor, slam-master de la scène slam toulousaine, à l’écoute et prestance de cette poète, l’y nomme Grande Prêtresse du slam. Dès lors, l’artiste ne se consacre plus qu’aux mots, uniquement les mots, avec sa voix, un instrument précieux, son instrument qu’elle manie avec sincérité.

Samedi 29 août à 18 heures – Tarif : 13 euros  –
Infos et résas 
au 06 11 29 28 62 

Penne d’Agenais – La Grange des créateurs // Les râpe-toux

Les râpe-toux dixit « RPTX » est un groupe de trois musiciens générateurs de compositions chansons françaises swing street jazz old school. A l’origine du projet, on trouve Stéphane qui, au fil de quatre ans d’intermittence, a sillonné les départements du grand Aquitaine. Il finit par rencontrer Joël sortant d’un univers (parcouru 20 ans) jonché de marshall, gibson, hiwatt, fender et autres outils de tortures musicales sentant le fer et la sueur du rock old shool.
Quelques années et groupes plus tard, les deux compères finissent par embarquer sur leur bateau musical Jean-Claude Milot pour proclamer un rock and blues net et précis. Tous trois glissent gentiment vers l’univers de la chanson française et érigent « RPTX » à coup de swing de valses et plus quand il y a affinité. Leur premier album Cupidon leur a déjà permis d’occuper les scènes villeneuvoise, y compris celle du théâtre.

Vendredi 28 août à 21 heures – Gratuit

Agen – Radio city // Electric Rendez-Vous

Electric Rendez-Vous est formé d’un duo de choc, issu du milieu du jazz et de la pop. D’un côté la chanteuse et pianiste Paola Vera a fait sa carrière entre Paris et Londres. Elle croise lors d’une de ses multiples prestations Manu Ferramus, batteur professionnel, venu du sud de la France et qui a accompagné entre autres Renan Luce ou Morcheeba. Tous deux décident de se partager la scène et montent un répertoire jazzy de quelque 300 titres, extraits d’un répertoire allant des années 40 à certains succès d’aujourd’hui comme ceux de Duffy ou Amy Winehouse

Mercredi 2 septembre à 19h30 – Gratuit 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés