Temple-sur-Lot // Tsonga et Estanguet en visite au village Kinder


Il n’y a qu’à observer le visage des enfants pour s’en convaincre. Le village fait chaque année des heureux, 1000 pour être précis, qui vont venir pendant six semaines tout au long de l’été participer  à la cinquième édition du village Kinder sur la base de loisirs du Temple-sur-Lot. Venus des quatre coins de la France, les enfants se retrouvent pour sept jours où se mêlent activités sportives et culturelles selon un programme complet. « Avant d’arriver, filles et garçons doivent choisir un sport qu’ils pratiqueront tous les matins de la semaine. L’idée est qu’il y ait une véritable évolution durant le séjour. Ensuite, l’après-midi, soit ils s’essayent à d’autres sports, soit ils effectuent des visites aux alentours. On souhaite leur offrir une vraie semaine de vacances et les sorties culturelles en font partie. Il faut qu’ils déconnectent de leur quotidien » explique Christophe Bordin, directeur des relations extérieures chez Ferrero.

A la découverte d’un sport

Âgés de 7 à 11 ans, les partants sont choisis avec le soutien du Secours Populaire, partenaire de l’opération. « Ils côtoient les familles au quotidien et savent identifier ceux qui ont le plus besoin du programme. C’est uniquement le Secours Populaire qui choisit. Il arrive parfois que les enfants viennent deux fois ou avec leurs frères et soeurs ». Pour ces jeunes issus de milieux défavorisés, le village estival leur permet de découvrir un sport. « La plupart n’ont pas d’activité physique régulière car beaucoup de barrières se dressent face à eux. En premier lieu, pratiquer un sport coûte cher et les familles n’en ont pas forcément les moyens. Ensuite, les infrastructures sportives en France sont vieillissantes : 70% ont plus de 30 ans. Enfin, concilier école et sport peut constituer une problématique majeure face à laquelle les parents répondent en privilégiant le côté scolaire » détaille Christophe Bordin. Dans le cadre de son programme «Kinder s’engage pour l’enfance», Ferrero s’implique auprès des enfants pour leur apporter ce complément à leur vie de tous les jours. « Notre action ne s’arrête pas aux portes du village Kinder. Ils découvrent un sport pendant l’été puis nous finançons la licence pour l’année qui suit ».

Des champions en visite

Entièrement financé par Kinder, le village est fidèle au Temple-sur-Lot depuis sa création grâce à une qualité d’infrastructures reconnue. Christophe Bordin poursuit : «Tout est rassemblé sur un seul site ce qui est assez rare. Nous disposons par exemple d’une piscine qui permet d’apprendre à nager à plusieurs jeunes durant l’été : c’est une grande fierté pour nous ». Mais un des temps forts de la semaine reste la visite de sportifs qui viennent, le temps d’une journée, partager un moment avec les petits sportifs en herbe. Lundi, c’est Jo-Wilfried Tsonga, tennisman français, et Tony Estanguet, triple champion olympique de canöé monoplace et actuel membre du Comité International Olympique, deux parrains historiques du village Kinder, qui ont fait la joie des 165 enfants présents. Un moment apprécié par les deux champions. « Quand on est en compétition, on pense à soi et pas aux autres. Venir ici est l’occasion de partager. C’est une aventure humaine, conviviale. Les gamins sont contents, ce sont deux heures de sport dont ils se souviendront toute leur vie » confie Tony Estanguet. « J’ai eu la chance de recevoir beaucoup et ça m’a aidé à grandir. C’est une manière de rendre aux enfants ce dont j’ai pu bénéficier. Ce qui est intéressant dans le village Kinder est le suivi durant l’année. Si je prends l’exemple du tennis, beaucoup de famille n’ont pas les moyens pour le pratiquer. Ce n’est pas qu’un coup d’épée dans l’eau » reprend Jo-Wilfried Tsonga.  « Le contact avec les enfants est très facile, ils n’ont peur de rien et n’hésite pas à nous défier » plaisante Tony Estanguet. En attendant dans les jours qui viennent un certain Sébastien Chabal, les enfants ont pu voir les sportifs se prêter au jeu : Jo-Wilfried Tsonga en kayak et Tony Estanguet une raquette à la main. De quoi s’évader loin du quotidien.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.