Tout Agen court à Noël // Malgré l’état d’urgence, TACAN devrait se maintenir


Les conséquences des attentats du vendredi 13 novembre ont des répercussions qui vont bien au-delà de la seule capitale. La course pédestre Tout Agen court à Noël, prévue le 5 décembre, réunissant plus d’un millier de personnes entre coureurs et accompagnants dans le centre-ville, s’est donc naturellement trouvée mise en question. Mais « en l’état actuel des choses », toutes les parties concernées ont jugé que la course devait être maintenue, sans aucun changement par rapport au plan initial. La Préfecture laisse le soin aux organisateurs et à la municipalité de garantir la sécurité de l’épreuve. Ce à quoi répond Jean-Baptiste Chipy, le responsable de la manifestation : « Nous avions déjà prévu un haut niveau d’encadrement avec de très nombreux bénévoles, il n’y a donc pas de grosses adaptations à prévoir du côté de l’organisation. Dans notre état d’esprit, il a toujours été question de porter une attention toute particulière à cette problématique de la sécurité. Nous mettrons tout en œuvre pour que les choses se passent bien. » En outre, plusieurs policiers municipaux avaient d’ores et déjà été affectés sur TACAN.

Ne pas tomber dans la psychose

Par la voix de Jean Bizet, le directeur de cabinet de Jean Dionis du Séjour, la mairie d’Agen prévoit de renforcer dispositif « sans tomber dans la psychose ». « Nous ne pouvons pas nous permettre de doubler les effectifs policiers mais nous allons sensibiliser nos agents et l’organisation afin de ne négliger aucun détail comme par exemple la présence d’un objet suspect qui pourrait provoquer la panique. Il faut désormais intégrer ces paramètres et rester vigilant lors de chaque manifestation car de tels événements peuvent se produire n’importe où », prévient Jean Bizet. Du côté de la préfecture, « on garde un œil sur les consignes du national qui peuvent changer jusqu’au dernier moment, mais dans l’immédiat, rien ne bouge ». Seul le passage dans les jardins de la préfecture – le reste des locaux sera fermé –  qui font partie du tracé (voir ci-contre) fera l’objet d’une surveillance plus approfondie en raison du « caractère sensible » du lieu.

Une décision symbolique

Pour Jean-Baptiste Chipy, maintenir la course était une décision importante et symbolique. « Tout Agen court à Noël a été conçue pour réunir les habitants, faire la fête, s’approprier les espaces. Tout simplement un moment de vivre-ensemble. C’est un événement qui a d’autant plus de signification dans un contexte comme celui-ci. Ça permet aussi de montrer que la vie continue, tout comme la passion. Après ces attentats, je suis encore plus convaincu de l’utilité de TACAN », clame l’organisateur.

Dimitri Laleuf

Parcours // Un troisième secteur riche en surprises

Jean-Baptiste Chipy, l’organisateur de TACAN, dévoile cette semaine dans l’Hebdo la troisième partie du parcours.

Après l’entrée sur la rue Montaigne, c’est dans les superbes jardins de la Préfecture que les coureurs vont continuer leur périple avec une boucle de 450 m. L’asphalte laissera sa place à un terrain souple et gravilloneux sous un éclairage maximal grâce au travail du 48ème RT. Les nombreuses relances et l’esprit contemplatif ne seront pas propices à creuser des écarts mais chaque mètre perdu sera difficile à rattraper par la suite. Après un long passage longeant la façade, il faudra quitter les lieux et reprendre la rue Montaigne, puis longer la place Armand-Fallières jusqu’à la médiathèque.
Les coureurs s’engouffreront ensuite dans un enchaînement droite-gauche pour emprunter les rues Montesquieu et Mirabeau. Un passage étroit qui promet une grosse ambiance et dans lequel il sera presque impossible de doubler. Petit virage à droite dans la rue Henry-Martin et c’est l’entrée dans la cour du collège Chaumié par la porte cochère, un joyau du patrimoine Agenais à découvrir ou redécouvrir pour les anciens élèves nostalgiques. Petit bonus : un petit dénivelé offert par les quelques marches à gravir. La sortie de Chaumié se fera par la rue Mirabeau déjà empruntée dans l’autre sens avant de reprendre sur la gauche la descente de la rue Montesquieu. A ce stade, 4 km auront été parcourus avant l’emballage final pour les concurrents du 5 km.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés