Trail // Le trail d’Agen fait un bon en avant


David Sanchez, organisateur du trail d’Agen depuis quatre ans avait prédit que pour cette cinquième édition, il y aurait une fréquentation en hausse. La cause ? Un passage en centre-ville et l’originale montée du marché parking. Le dimanche 15 mars, ils étaient 162 arrivés sur le parcours de 16km entièrement revisité cette année (contre 115 pour la précédente édition) et 68 arrivés sur le parcours de 7km (contre 54 l’année passée) qui n’est plus entièrement plat mais plutôt bosselé !
Une enquête de satisfaction menée après la 4e édition en 2014 avait révélé le souhait d’une majorité de coureurs de passer par le centre-ville d’Agen. Le CDH 47 organisateur de l’événement et désireux de répondre au mieux aux attentes des coureurs s’est donc attelé à modifier le tracé pour satisfaire le plus grand nombre. Mission accomplie puisqu’au terme de la course, tous saluaient la beauté et la difficulté de ce nouveau tracé… Une nouvelle enquête menée au lendemain de cette édition démontre une envie de parcourir un peu plus le centre-ville et d’urbaniser au maximum le tracé. La 6e édition est donc d’ores et déjà dans les tuyaux et des idées émergent… Mais il faudra être patient.
Revenons à cette édition 2015. Sur le 7km de la source, comptant pour le classement du challenge des trails 47 « féminin », c’est Annerose Allicot qui s’impose en 37’31 sur un parcours rendu difficile par la montée du marché parking, puis par 2 grosses côtes, la Rue Fondroche et la côte de Courpian. En 39’47, c’est Sandrine Delbosc, licenciée à l’Asptt Agen athlétisme qui monte sur la 2e marche du podium. Lucie Barrat licenciée dans le même club complète le podium en 42’27. A noter les belles places au scratch de ces dames, respectivement 8e, 12e et 19e sur 68 participants!

Les locaux se distinguent

Chez les hommes, c’est Patrice Marquis du team 12 qui s’impose en 29’37 devant Mohamed Benbouhout de l’ACJ Nérac en 30’50, deux Lot-et-Garonnais habitués des podiums. Jérôme Benne du 48e Régiment et très bon orienteur n’a pas perdu le nord pour finir en 33’09 à la 3e place.
Sur le 16km, comptant pour le classement du challenge des trails 47, nous avons assisté à un beau duel entre Sylvie Dubras, de retour à la compétition après une petite pause et l’égérie de l’affiche de cette édition, Stéphanie Labruguière, parisienne de son état, de passage en province venue nous faire un petit coucou après sa 2e place de l’an passé ! Sylvie en 1h20 et Stéphanie en 1h27. Stéphanie aura d’ailleurs eu sa revanche sur Nadège Serril 3e de Saint-Paul-lès-Dax triathlon, vainqueur l’an passé de 3 secondes !
Chez les hommes, au 7e km, Julien Bonnefoux et Cyril Milinkovitch de l’AL Layrac triathlon surprennent leur monde en s’adjugeant la tête de course, devant Aurélien Cerclet et Franck Igau des Esclaups d’Azun. Mais c’était sans compter sur l’expérience de ces deux derniers qui attendirent que le parcours se durcisse pour reprendre la tête de course. Au final, c’est Aurélien en 1h07’19 qui s’impose devant Franck en 1h07’43. Aurélien tient également sa revanche, lui qui termina juste derrière Franck l’an dernier à la 3e place. En 3e position, c’est Julien finalement qui devance Cyril (1h11’30 et 1h11’59).

Joëlette présente

Enfin, une joëlette était au départ du 7km. Elsa a d’ailleurs reçu un cadeau de son choix grâce aux coureurs du kilomètre vertical du samedi soir (les 3€ de frais d’inscriptions étaient entièrement reversés sous forme de dotation aux personnes portées en joëlettes le lendemain, ils étaient 18 au départ). Une association aidant les personnes atteintes de sclérose en plaques a été invitée par le CDH 47 de manière à ce qu’elle fasse la promotion de leurs activités. Nouvelle orientation pour la prochaine édition, un partenariat étroit avec la délégation d’Agen de l’Association des Paralysés de France est en cours, pour davantage accentuer l’esprit solidaire de cette manifestation.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés