Travaux // La route pavée de bonnes intentions


Mais quelle idée d’organiser une visite de chantier à 23 heures un soir de semaine ? « C’est pour être aux côtés des ouvriers qui sont sur place de 20 heures à 6 heures du matin », s’entend-on répondre. Et à voir l’état-major voirie du Conseil général poser pour la photo devant les routes refaites du Pont de Pierre, on se dit que l’hommage est sérieux.  Jean-Louis Matéos, conseiller général, ne dira pas autre chose. Emballé qu’il est par la célérité de ces forçats de la route et des innovations technologiques qui font passer du bitume dernière génération pour une ingénierie géniale.

En mode « Scandal »

L’investissement du Conseil général doit faire chaud au coeur de la municipalité, « qui se plaint souvent que le Département ne fait rien pour Agen ». Catherine Pitous, conseillère générale, ne dort pas en dépit de l’heure tardive. Tout juste arrachée à sa série « Scandal » dédiée aux coulisses  de la politique, l’élue n’oublie pas sur quelles terres elle se trouve. « Je ne suis pas sur mon canton mais je viens quand même, et puis je suis conseillère municipale d’opposition aussi. C’est une manière de prouver que le Conseil général travaille pour la ville d’Agen. » Les édiles n’étaient pas là pour lui répondre mais ils pourront très prochainement la remercier en se rendant directement au Conseil général, situé non loin des travaux, et dont les routes d’accès sont donc entièrement réhabilitées. Une opération de communication vraiment pavée de bonnes intentions, à n’en pas douter.

 

Gauvain Peleau-Barreyre

Un enrobé révolutionnaire

C’est ce dimanche que les automobilistes pourront emprunter les voies rénovées d’accès au Pont de Pierre. Une trentaine d’ouvriers ont effectué les travaux de réfection de la chaussée, confiés à l’entreprise Colas (de la place Jasmin au giratoire Saint-Jacques, la D931 A1 et A3 et la D656). L’enrobé utilisé permettra aux véhicules de profiter d’un confort de circulation amélioré. Les riverains pourront aussi s’en rendre compte car les matériaux utilisés réduisent les nuisances sonores de 30%.  Chaque jour, ce sont 11 500 véhicules qui empruntent cette route, dont 500 poids-lourds. Les travaux ont débuté le 15 juillet dernier. L’opération, intégralement financée par le Conseil général, s’élève à 435 000 euros.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.