La traversée de la Baïse à pied, bientôt sécurisée


C’est un dossier dont on parle depuis des années en Albret. Un projet dont personne ne conteste le bien fondé, tant la traversée de la Baïse à pied, sur les trottoirs étroits du Pont de Bordes à Lavardac représente un exercice périlleux et ce, depuis des décennies. Lors de leur prise de fonction au Département, les conseillers départementaux du canton, Valérie Tonin et Michel Masset ont pris le dossier en main, appuyés par la volonté de la municipalité de Philippe Barrère. Une volonté commune de voir avancer un dossier primordial pour la sécurité. Dès leur arrivée, Valérie Tonin et Michel Masset ont fait inscrire la passerelle au budget, le Département a ainsi choisi de consacrer 400 000Ä à sa réalisation. Des études ont été mises en oeuvre afin de choisir l’emplacement le plus pertinent pour la mise en place de l’ouvrage, en amont ou en aval du pont. A la fin de l’année 2016, suite à une nouvelle réunion avec la municipalité locale, une troisième option était envisagée, celle d’un cheminement piéton au niveau de l’ancien chemin de fer situé en amont, à quelques centaines de mètres du pont. Les trois options ont été de nouveau étudiées durant ces derniers mois. Celle longtemps privilégiée, en amont, le long des anciens chais d’armagnac a été retoquée. La raison principale : un risque de dépassement de l’enveloppe budgétaire. L’option de la voie de chemin de fer a quant à elle été laissée en suspens, les démarches administratives pour prendre possession de la voie auraient sans doute impliqué des délais trop longs. Néanmoins, le projet n’est pas tout à fait abandonné, puisque la voie piétonne via la voie de chemin de fer reste à l’étude, dans le cadre d’un projet cette fois lié au tourisme.

Restait donc l’option de réaliser la passerelle sur le côté aval du pont. Un projet rentrant dans l’enveloppe budgétaire. Le Conseil départemental et la municipalité de Lavardac se sont donc entendus : Le Département investira 400 000Ä dans la réalisation de la passerelle, et la commune 100 000Ä. Cette dernière assurera également la maîtrise d’ouvrage des cheminements piétonniers de part et d’autre de la passerelle. L’entente est validée, le choix de l’emplacement aussi, le budget assuré, et les travaux sont annoncés pour 2018.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés