Trois ans ferme pour Jérôme Cahuzac


«Une faute pénale d’une exceptionnelle gravité, destructrice du lien social et de la confiance dans les institutions ». C’est par ces termes que le tribunal correctionnel de Paris a qualifié la fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale dont a été reconnu coupable, ce jeudi, Jérôme Cahuzac, ancien député-maire de Villeneuve-sur-Lot et ministre du Budget. Le tribunal a ainsi suivi le réquisitoire du procureur en le condamnant à trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité.
Le jugement évoque une « organisation frauduleuse et systémique » et la « volonté constante et réitérée » de dissimuler des avoirs pendant 20 ans, notamment en tant que député, président de la commission des Finances puis ministre du Budget, lui qui était « garant de la lutte contre la fraude et l’évasion fiscales ». Les juges ont également estimé qu’aucun élément connu ne venait attester les allégations de Jérôme Cahuzac, concernant un financement politique au service de Michel Rocard, qui aurait justifié la fraude fiscale. La banque genevoise Reyl, qui a participé activement à l’élaboration de la fraude, a écopé de la peine maximale encourue pour blanchiment avec une amende de 1,875 million d’euros. Elle échappe à l’interdiction de toute activité bancaire sur le sol français. Le banquier François Reyl a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende.

Une demie surprise

A la mairie de Villeneuve-sur-Lot, on est à demi supris : « J’ai surtout une pensée pour l’homme qui subit une condamnation lourde. Mais, je présume que le réquisitoire du procureur a été suivi par rapport aux fonctions qu’il exerçait au moment des faits » déclarait Patrick Cassany, maire de la ville et ancien premier adjoint de Jérôme Cahuzac.   Le tribunal n’a pas réclamé de mandat de dépôt. Jérôme Cahuzac est donc ressorti du tribunal et a annoncé peu après qu’il faisait appel.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés