Concours // Trop professionnelle pour Miss Ronde


Andy Mas a décidé de se désister du concours car elle n’acceptait pas les conditions imposées par le comité.

«Je pensais vivre une aventure humaine et me sentir à ma place… Mais je me suis sentie discriminée car je n’avais pas assez de formes pour eux », explique Andy Mas. Cette jeune femme de 23 ans s’était inscrite à Miss Ronde Aquitaine séduite par la philosophie du concours qui permet aux femmes avec des formes de s’accepter et d’avoir un « regard nouveau sur leur féminité », tout en leur faisant vivre des moments uniques. « En plus j’aimais cette idée de représenter ces femmes qui ont un peu ou beaucoup de rondeurs. »

Attiser les jalousies
Mais pour la Braxoise cette aventure a rapidement pris une tournure « aux accents de dictature ».  « Je ne m’attendais pas du tout à ça. Les coulisses sont très différentes de ce qu’ils disent. On devait se présenter à un vide-grenier habillées en débardeur, jean et basket. Ce n’est pas l’image que j’ai d’une femme qui prend soin d’elle ! ».
Mannequin grande taille de profession, la jeune femme semblait faire trop de séances photographiques par rapport aux autres candidates, au goût des organisateurs. « Au début, le comité avait juste un droit de regard sur mes photographies. Mais peu à peu ils m’ont interdit de faire des séances photographiques en lingerie. Puis ils ont accepté, puis à nouveau refusé. J’y suis allée parce que c’était ma réputation de modèle qui était en jeu et surtout c’est mon travail. »
Autre remarque qu’Andy a eu du mal à digérer, sa présence sur les réseaux sociaux aurait pu « faire de l’ombre aux autres candidates ». « J’ai l’impression qu’ils me reprochaient d’être trop à mon avantage par rapport aux concurrentes. J’aurais presque dû supprimer ma page Facebook et tous les commentaires de soutien que l’on m’envoyait, parce que j’en avais plus que les autres. »

Ne pas prendre de kilos
Pour participer à ce concours il n’y a qu’une obligation : peser 6 kg de plus que sa taille. Andy en fait 8 de plus. « Ils avaient peur que je perde du poids pendant les répétitions. Ils m’ont alors recommandé de me faire plaisir en mangeant et d’arrêter de revendiquer le fait que je fasse du sport ».
Le choix des tenues posait également un problème à l’impétrante. Au point qu’elle avait l’impression de devoir paraître engoncée « pour faire plus ronde et être au niveau des autres ». « Ce concours est censé être accessible à toutes. Finalement, les plus fines des rondes en baveront plus que les autres ».
Désormais retirée de la course, Andy souhaite néanmoins bonne chance à toute les candidates. « Elles sont superbes et je suis certaine qu’elles s’éclateront bien ». Mais ça sera sans Andy.

Cécile-Aurore Lartigue

« Les règles sont les mêmes pour toutes »

Jointe par nos soins, Céline Baron, présidente du comité Miss Ronde Aquitaine, a tenu à revenir sur les reproches formulés par Andy. « Les règles sont les mêmes pour toutes les candidates, explique-t-elle. Lors des répétitions, les filles peuvent perdre du poids et comme Andy est juste à la limite, on lui a conseillé de stabiliser le sien. C’est aussi une question d’organisation, il faut que les robes passées lors des essayages aillent lors de l’élection. Nous sommes très attentifs à la santé des concurrentes jamais nous ne demanderons de perdre ou prendre des kilos, juste de faire attention. Par ailleurs, la présence d’Andy sur les réseaux sociaux et son expérience de mannequin auraient pu susciter des jalousies et n’auraient pas été équitables pour les autres. On lui a même demandé de donner des conseils aux autres filles pour poser. »

Propos recueillis par G. P.-B.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.