Un avant-goût de la saison prochaine


On ne connaîtra l’intégralité de la programmation du théâtre Georges-Leygues que le 4 septembre prochain, lors de sa présentation officielle sur la scène du théatre Georges-Leygues. Mais le directeur et programmateur des lieux a bien voulu filé quelques tuyaux via les réseaux sociaux, indices confirmés par la suite.
Ainsi, un ancien des Baladins viendra fouler pour la première fois les planches de Georges-Leygues. Nicolas Briançon, dont la carrière ne cesse de prendre de l’ampleur, sera donc dans les murs avec la pièce « La Vénus à la fourrure ». A ses côtés la comédienne Marie Gillain. La pièce, écrite par l’Américain David Ives, est tirée du roman de 1870 de Sacher-Masoch. Un roman qui a amené le mot « masochisme » dans les dictionnaires. Davis Ives, lui, a posé ses personnages dans un théâtre, lors d’une audition, où le metteur en scène va se faire vampiriser par une dénommée Wanda, comédienne vulgaire mais terriblement sexy.
La version française, mise en scène par Jérémie Lippmann, a reçu le Molière de la meilleure pièce de théâtre privé, rien que ça… Et a offert à Marie Gillain la même consécration.
Autre date attendue, et plutôt musicale celle-là, celle de la venue de Stephan Eicher. L’artiste d’origine suisse a toujours cultivé sa différence artistique et continue. Il vient donc avec un spectacle original. Stephan ne sera pas accompagné de musiciens mais a choisi des automates comme groupe… Ils sont sept avec lui sur scène, sept machineries qu’il commande via un pédalier ou ses guitares. Sept mécanismes fabriqués pour lui. Mais, l’artiste n’est jamais à l’abri des caprices de ses comparses de rouages.. laissant ainsi une part d’improvisation d’un concert à l’autre.

Annabel Perrin

Présentation de la saison culturelle le 4 septembre – Réservation à partir du 17 août
au 05 53 40 49 49

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés