Un Cassipontin a-t-il prédit la chute de la maison Hollande ?


C’est peu dire que les militants socialistes sont déroutés par les derniers remous qui touchent leur majorité. Les Lot-et-Garonnais n’y font pas exception. Quand Jean-Marie Houdusse, ancien colistier du candidat PS à la mairie d’Agen tweete un simple « dépité », d’autres se découvrent des dons de clairvoyance à l’aune du remaniement annoncé.

C’est le cas d’Alain Bourgasser, écrivain installé à Pont-du-Casse, qui assure avoir prédit la chute de la maison Hollande dans une nouvelle publiée à compte d’auteur il y a mois. Dans un court texte* le Cassipontin met en scène un certain Alain Lafaille (sic), président de la République imaginaire, qui se retrouve isolé au sein de son palais présidentiel, abandonné de tous, y compris de sa propre famille. Il s’entend dire qu’il est « trop tendre », que « tous les efforts pour l’endurcir n’ont servi à rien ».

Madame Soleil

Toute ressemblance avec les propos d’un futur ex-ministre de l’Economie n’est que fortuite… Ou pas. « Je l’ai écrite cet été, on sentait que c’était déjà mal embarqué », raconte Alain Bourgasser. Rien de nouveau certes. Le chef de l’Etat bat des recors d’impopularité et est régulièrement éclaboussé par les critiques venues de tous bords. Alain Bourgasser, par ailleurs militant socialiste, n’est-il qu’un observateur assidu ou un devin qui s’ignore ? « Je trouvais juste qu’avec ce qui se passe aujourd’hui, ma nouvelle sur la solitude de l’exercice du pouvoir était plus que jamais d’actualité », conclut-il. Gageons pourtant que François Hollande aurait bien besoin d’une Madame Soleil, ne serait-ce que pour se défaire d’une pluie qui ne semble pas le lâcher.

G. P.-B.

 

*Le palais de haute porte, Ed. Edilivre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Laisser un commentaire

* Champs Requis
Votre E-Mail ne sera pas publié.
Votre commentaire doit être validé par un administrateur avant d'apparaître.