Un cocon dédié à l’optique


VO Optique fait face à la place de la Libération et se remarque. Il faut dire que le décor étudié de la boutique tape dans l’oeil. Couleurs taupes et chaudes sont peu communes pour un espace consacré à la lunetterie. Mais l’atmosphère conviviale de VO Optique a été voulue par ses deux propriétaires. Aurélien et Sandrine Bonnet ont en effet voulu se démarquer des concepts généralement design mais quelque peu froid de leurs concurrents, notamment dans les grandes enseignes standardisées.

Ainsi, lorsque l’on pénètre dans le magasin, on entre presque dans un salon cosy. Des fauteuils clubs, en cuir, s’offrent aux clients, les meubles de support des lunettes sont en bois : « Nous voulions nous démarquer de la tendance actuelle » explique Aurélien Malaure. « Nous avions envie d’un lieu chaleureux et rassurant pour nos clients ». Un lieu à l’image d’Aurélien et Sandrine qui s’attachent à être au plus près des desiderata de ceux qui franchissent la porte.

Ils ont longuement réfléchi au concept de VO Optique, avec l’atout de l’expérience. Car chacun d’entre eux cumule respectivement 9 et 15 ans de vie professionnelle dans le secteur : « C’est même par ce biais que nous nous sommes rencontrés » raconte Sandrine Bonnet. « Nous travaillions dans la même boutique ».

Sans contraintes

Leur entente professionnelle leur a donné l’envie de partir travailler à leur compte et, à 30 et 47 ans, ils se sont lancés : « Nous formons un bon tandem… Un homme et une femme, de générations différentes… Chacun apporte à l’autre sa propre vision du commerce de lunetterie et les clients apprécient cette mixité » souligne Sandrine Bonnet. Et d’emblée, ils ont souhaité rester indépendants : « Pour ne pas subir des offres imposées par des enseignes nationales, qui parfois assomment les gens. Ils finissent par s’y perdre » remarque Aurélien Malaure. « C’est une liberté de travail à laquelle nous tenions. »

Une liberté qui leur donne également l’avantage de choisir eux-mêmes les collections qu’ils souhaitent proposer à leurs clients : « Nous avons suivi nos goûts personnels » poursuit Sandrine Bonnet. « Nous sommes allés chercher des marques de créateurs certes, tout en restant dans des prix raisonnables ».

On trouve donc sur les étals de VO Optique des fabricants made in France comme Laffont ou Persol : « Des lunettes fabriquées dans le Jura » précise Aurélien Malaure.

On trouve également des originalités de modèles, notamment dans les lunettes de soleil ou encore dans les lunettes de vue avec Minima, aux montures quasi élastiques.

VO Optique, 1 place de la  Libération –
Tél au 05 53 36 52 88

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés