Un refuge LPO au coeur des jardins partagés


Depuis 28 ans, l’association Horizon vert milite pour l’écologie au quotidien. Et elle continue à mener des actions pour alerter les Villeneuvois… Dernière idée en date, celle de créer un refuge LPO au coeur des Jardins partagés qu’elle gère depuis quatre ans maintenant : « Aujourd’hui, nous sommes face à un réel danger sur la biodiversité » explique Marc Sève, co-président d’Horizon vert.   «  C’était le thème de notre dernier salon… Nous comptons continuer notre action ».
Lionel Feuillas, élu Europe Ecologie les Verts, et membre de LPO, mène le projet : «  Aujourd’hui, les scientifiques parlent de sixième extinction après celle des dinosaures » précise ce dernier. «  En 30 ans, l’Europe a perdu 421 millions d’oiseaux. En France, 12% de la population des oiseaux communs tels les moineaux, les mésanges ou les hirondelles, ont disparu. Du côté des abeilles, on parle souvent des ruches agricoles, mais elles ne pollinisent qu’à 5% les plantes. Ce sont les abeilles sauvages qui font le plus gros du travail et près de 400 espèces ont disparu. En Chine, dans certaines régions agricoles, on est obligé aujourd’hui de polliniser à la pince à épiler  ». La cause ? L’activité humaine qui supprime l’équivalent d’un département tous les dix en prairie, la pollution et le réchauffement climatique.
Pour tâcher d’y remédier à sa petite mesure et sensibiliser les Villeneuvois, la LPO va installer dans les jardins partagés, des hôtels  insectes, des nichoirs et des mangeoires à oiseaux et mener des ateliers pour apprendre à en construire chez soi : «  A terme, nous allons également organiser des sorties et participer à des études scientifiques en faisant du recensement des insectes et oiseaux sur certains secteurs. L’idée est d’inviter les citoyens du Grand Villeneuvois à y participer » ajoute Lionel Feuillas.

Annabel Perrin

Atelier fabrication nichoir 

le samedi 10 décembre à 14h30 – 

Inscription au 05 53 40 10 10

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés