Une cantine bien toquée


«Je préfère manger à la cantine. » Nul doute que les enfants pennois vont, d’ici peu, reprendre à leur compte, le refrain immortalisé par Carlos. Car la municipalité et son maire Arnaud Devilliers sont bien décidés à développer le palais de leurs plus jeunes administrés. C’est ainsi, que le vendredi 28 avril à midi, la truffe s’invite au menu.
Si l’initiative peut surprendre et même peut-être faire dire à certains, un brin jaloux, que c’est « vraiment donner à manger de la confiture aux… », Arnaud Devilliers, lui, poursuit ici une politique menée déjà depuis deux mandats dans les cuisines de la cantine scolaire puisque, depuis son arrivée, les produits frais et locaux y remplissent les frigos : « C’est un sujet qui m’est cher, moi-même étant un gourmand ». Plus sérieusement, Arnaud Devilliers s’est attaché à non seulement développer le sens du goût des enfants pennois, mais également à valoriser les productions de son territoire : « Ce repas  à la truffe s’inscrit parfaitement dans ces objectifs » ajoute-t-il.
Pour l’or noir, il est allé taper à la porte de son trufficulteur favori et surtout local,  Bernard Rosa qui va donc fournir trois espèces différentes pour une alliance parfaite avec les différents plats proposés. Pour élaborer un menu de roi, Arnaud Devilliers est allé chercher les compétences de la Maison familiale de Pujols et de sa section restauration-hôtellerie : « Nous sommes déjà en partenariat avec eux sur d’autres projets au cours de l’année, notamment l’hôpital nounours. C’était donc naturel de se tourner vers eux ». Les deux cuisinier et cuisinière de Penne d’Agenais vont donc accueillir derrière leurs fourneaux une brigade digne d’un restaurant étoilé. Car tout le challenge est là, amener aux enfants la qualité et les service d’un restaurant gastronomique. Ils seront donc également servis à l’assiette, sur des tables dressées par des apprentis en hôtellerie : « Ce sont 200 enfants entre 3 et 11 ans qui vont en profiter » précise Arnaud Devilliers. « Ils n’ont pas été prévenus ». Et le menu ferait saliver plus d’un avec une brouillade de truffe, un suprême de volaille cloutée à la truffe et truffes au miel et un riz au lait coulis de gariguette et truffe au chocolat.
Ce n’est que dans l’après-midi, que Bernard Rosa profitera du temps d’activité périscolaire pour leur conter l’histoire et la vie de la truffe et leur faire découvrir ainsi qu’elle est un champignon : « De manière ludique surtout » précise Bernard Rosa. Du beau monde est invité à la fête avec la présence confirmée du député de la circonscription, Jean-Louis Costes et du président ou d’un des vice-présidents du Conseil départemental.
L’idée de faire de la cantine municipale un restaurant digne du Gault et Millau le temps d’un repas a germé dans la tête de l’édile, il y a seulement trois semaines : « Ici, quand on a une idée, on ne traîne pas » ajoute monsieur le maire en souriant. « Et si cela fonctionne, on renouvellera l’expérience l’an prochain autour d’un autre produit de notre terroir ».   

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés