Une heure de stationnement gratuit bientôt en test ?


Une heure de stationnement gratuit en voirie en lieu et place des trente minutes actuelles ? C’est une possibilité. Enfin une option à étudier. « ça se modélise, ça s’expérimente… peut-être », a temporisé le maire Jean Dionis du Séjour en préambule du conseil municipal de lundi dernier. On le voit, tout cela reste bien hypothétique surtout que le premier édile n’est pas un héraut de la cause gratuité : « Ce n’est pas le fait de ne pas payer qui compte, mais plutôt de trouver une place facilement. On fait un cadeau d’un euro mais nous allons durcir la disponibilité en places de stationnement », a-t-il rappelé.

Covoiturage Chollet, Robert, Eyssalet
Son premier adjoint Pierre Chollet a pris exemple sur les (très) grandes soeurs bordelaise ou toulousaine qui ont fait de leur centre-ville un sanctuaire onéreux. « Mais on peut faire un essai, d’une semaine, d’un mois. » C’est à peu de chose près ce qu’avait demandé l’opposition PS par la voix d’Emmanuel Eyssalet : « Vous nous demandez de ne pas porter ce débat, mais nous l’entendons des Agenais, comment dire aux gens de venir en centre-ville s’ils ne peuvent pas se garer ? » Et pourtant, la majorité présente un solde positif de création de places (+ 330) depuis qu’elle est à la barre, mais le sentiment d’un centre-ville congestionné persiste. Bien consciente de ces problématiques, l’adjointe Voirie, Circulation et Stationnement Clémence Robert-Brandolin a elle clairement pris position pour, au moins, tenter le dispositif.

Début du test le 11 juillet
« On va essayer de le mettre en place en phase de test pendant les travaux du boulevard de la République », a expliqué l’élue. Les travaux de piétonnisation de l’artère haussmannienne sont prévus pour débuter le 11 juillet, ce qui pourrait correspondre à la mise en place de l’heure gratuite. Pour combien de temps ? Sur quelle zone ? Des questions qui devraient trouver des réponses d’ici peu, l’adjointe au maire travaillant sur le chiffrage d’une telle mesure. Il faut également reparamétrer les soixante-cinq horodateurs de la ville.

Gratuité samedi après-midi
Alors que cette idée a refait surface à l’occasion d’un débat sur l’attractivité du centre-ville, les commerçants et leur représentant estiment qu’il faut aller encore plus loin. « Nous avons envoyé un courrier à la mairie il y a deux semaines pour leur dire que le coeur de ville devient un désert économique, explique Christophe Fossaert, président de l’union des commerçants. Une heure de stationnement gratuit en voirie c’est bien, une petite avancée, mais nous demandons que cette heure gratuite soit aussi valable dans les parkings. » D’autres confrères plaident pour une autre solution : « Il faut que le stationnement soit gratuit en centre-ville le samedi, lance cette vendeuse du boulevard de la République. Beaucoup de villes moyennes le font, ce serait un geste fort de la part d’une municipalité. »    

Gauvain Peleau-Barreyre

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés