Une vilaine crise de schizophrénie


C’est avec un goût certainement amer que la poignée de supporters agenais qui avait fait le court déplacement hier soir en terre haute garonnaise a dû prendre le chemin du retour. Oui le Sporting aurait pu, aurait dû revenir de Colomiers, un concurrent direct dans la course à l’accession au Top 14, avec la besace pleine de points. Oui mais voilà, le Sporting n’a pas su tuer une rencontre démarrée sur un petit rythme et finie tambour battant.
Il fallait attendre le quart de jeu pour voir enfin cette partie vraiment débuter. Et comme souvent depuis qu’il a posé ses bagages sur les berges de la Garonne, c’est Johan Sadie qui débloquait la situation. Sur un ballon écarté par Paul Abadie après trois temps de jeu dans le fermé, le centre agenais déchirait le rideau columérin avant de retrouver son demi de mêlée venu au soutien à l’intérieur. Ce dernier était repris de façon illicite à cinq mètres de l’en-but columerin par une vilaine cravate du troisième ligne centre Faamatuainu obligeant Cédric Clavé, l’arbitre de la rencontre, a accordé aux Suavistes un essai de pénalité. Et à envoyer au frigo pour dix minutes l’auteur de ce vilain geste.
Une double sanction dont Colomiers allait avoir bien du mal à se remettre. Car Agen multipliait les offensives et manquait à plusieurs reprises de doubler la mise.Il fallait attendre un nouvel éclair de Johan Sadie venu au relais de son ailier Nakosi dans le fermé pour conclure une nette supériorité agenaise.
Colomiers tentait bien d’endiguer la marche en-avant agenaise ( essai de Repetto 38ème) mais il était dit que ce Sporting là était bien trop fort. Les bleus et blancs reprenaient illico presto leur aise dans cette rencontre en inscrivant leur troisième essai de la soirée après un nouveau coup d’éclat de leur duo d’ailiers Nakosi – Tisley décidément en verve depuis le début de cette saison. 24 à 11 aux citrons, le SUA LG pouvait voir venir…

Agen méconnaissable 

D’autant que dès l’entame de la seconde période, les Agenais restaient sur le même tempo. Ils investissaient le camp haut garonnais et maintenaient ainsi leur emprise sur la rencontre. Mais comme souvent cette saison à l’extérieur, Agen malgré sa supériorité allait laisser son adversaire revenir dans la partie. Sombrant tout d’un coup dans l’indiscipline, le SUA LG voyait leurs hôtes d’un jour s’enhardir. Et à leur tour trouver la marche avant. Turashvili en force puis Ramos profitant d’une mésentente entre Lamoulie et Paris ramenaient les leurs à une toute petite longueur de Suavistes sortis de la rencontre. Emportés par la furia des locaux totalement revigorés, les Agenais allaient céder une quatrième fois dans cette partie. Celle de trop : l’entrant Dubois pour l’un de ses premiers ballons s’écroulait dans l’en-but. Agen venait d’encaisser un vilain 19 à 0 et surtout l’occasion de frapper un grand coup avant la trêve des confiseurs dans quinze jours…

Cyril Récondo

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés