Vent nouveau sur la Prairie


« On tente d’insuffler un ton moins punk qu’avant » – Léo, programmateur

Le plus vieux festival gratuit de France remet le couvert le 5 septembre prochain. Léo Thérial, désormais aux manettes, donne le dernier coup de collier pour faire de l’édition 2015 une pleine réussite : « On a monté une équipe qui s’entend bien et sur la même longueur d’ondes avec des bénévoles motivés. Lucas Astruc, Benoît Valade et moi-même avons concocté la programmation. Et je le reconnais, on tente d’y insuffler un ton moins punk qu’avant et de réhabiliter la notoriété du festival souvent mal catalogué ». Avec une budget qui stagne à quelque 5 000 euros, boucler la soirée ne semble pas une chose évidente. Pourtant, Léo et ses comparses ont réussi encore une fois, à monter une manifestation qui mérite le détour.

Anorak de Bristol

En effet, si la présence des groupes locaux est toujours importante avec trois Agenais et un Marmandais, on peut noter l’internationalisation de la programmation avec « Something anorak » qui débarque de Bristol : « Je les ai écoutés via le net. J’ai trouvé leur musique cool. J’ai alors pris contact » explique Léo. Simple comme bonjour ? « Pour les faire venir à la Prairie, j’ai dû me muer en tourneur et leur chercher d’autres dates dans le coin ».

Autre choix osé, celui de « Deux boules vanille » venu de Lyon : « Une performance de deux batteurs face à face qui branchent des synthés sur leur batterie. Leur musique se situe entre une transe africaine et le punk ».

FAM, toulousain, est également un ovni. Projet d’un batteur (encore) de jazz dénommé Alyss, il va piocher du côté de l’afro beat et des sons camerounais.

On note la présence à l’affiche des Agenais Highlights et Walk in the wood, réciproquement reggae et rock indie.

Léo a le sens du jeu et a voulu mettre au défi deux musiciens électros aux univers radicalement différents : « C’est une création entre un féru de dub step et un adepte de la techno ».

Enfin, il y a le coup de coeur du trio programmateur, ceux qui amorcent vraisemblablement la soirée : Pubs and cats : « Ils sont marmandais. On les a découverts lors d’une scène ouverte au Florida. Et cela faisait longtemps que je n’avais pas entendu un rock garage sans concessions de la part de  jeunes musiciens ».

Variantes matérielles

Léo et son équipe ont également voulu apporter du neuf pour 2015. Ainsi, à côté de la traditionnelle buvette, ils ont convié des amis « cuistots » pour une street food originale avec desserts proposés : « Nous avons également passé un accord avec le nouveau bar associatif « Chez Martine » pour qu’ils aient un stand avec leurs cocktails maison ». Deux associations caritatives, Aids et Caarud, viennent sensibiliser au VIH et aux drogues : « Le championnat français auto-proclamé de ventre-y-glisse se déroulera dans l’après-midi… Avis aux amateurs » ajoute Léo.

Annabel Perrin

 

Festival de la Prairie, samedi 5 septembre
à partir de 18 heures jusqu’à deux heures du matin – Gratuit

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés