Vert de bonheur


Une défaite à la maison face à Béziers encore dans toutes les têtes, de la casse en pagaille, des joueurs en partance (in)consciemment déjà partis, il faut l’avouer ce derby face à Montauban, invaincu dans son antre de Sapiac depuis le début de saison, ressemblait à tout sauf à une promenade de santé pour les hommes du trio Blin – Reggiardo – Prosper. D’autant que l’USM, concurrent direct dans la course à la qualification, se voyait offrir l’occasion de passer devant le SUA LG en cas de succès… Pourtant dès l’entame, le Sporting montrait qu’il faudrait, dans cette partie, compter sur lui. Dans le sillage d’un cinq de devant conquérant, amené par un épatant Quentin Béthune, qui sortie après sortie, confirme qu’il a l’étoffe d’un leader, les Bleu et Blanc mettaient à mal des locaux battus en mêlée et dans le défi physique. Et comme Clément Darbo, de retour aux affaires, faisait montre de toutes ses qualités de buteur, le SUA LG prenait logiquement les commandes de la rencontre au terme d’une demi-heure de jeu (16 à 7, Agen) parfaitement maîtrisée si l’on excepte un oubli défensif sanctionné d’un essai haut-garonnais (Mathy, 13ème). Mais comme souvent cette saison, le Sporting, alors qu’il dominait les débats, allait donner l’occasion aux locaux de revenir dans la partie. Une nouvelle erreur de défense collective sur une attaque au grand large  permettait aux Montalbanais de recoller au score. Pire, dopés par ce cadeau tombé du ciel, les hommes de Mickael Ladhuie retrouvaient de leur superbe en obtenant deux pénalités…sur mêlée fermée, secteur jusqu’alors exclusivement lot-et-garonnais. 18 à 16 aux citrons, les Agenais pouvaient regretter dix minutes de flottement. Reste qu’au terme du premier acte, les hommes du trio Blin – Reggiardo – Prosper étaient largement dans les clous.

Le Chinois bride les Montalbanais

Sûrement rassurés par l’état d’esprit affiché au cours du premier acte, les Agenais revenaient avec des certitudes. Bien en place, ils occupaient le terrain des Vert et Noir et remettaient la main sur le ballon. Montauban sous pression et très indiscipliné offrait à Clément Darbo, alias le Chinois, deux occasions de montrer ses talents de buteur. Ce dernier ne se faisait pas prier et permettait aux siens de prendre quatre points d’avance (55ème). Montauban au bord du chaos, titubait. Et il s’en fallait d’un cheveu, ou plutôt d’un bras montalbanais, que l’ailier agenais Tongia ne mette fin au suspense (65ème). Montauban pouvait continuer d’y croire d’autant qu’Agen laissait filer plusieurs occasions de clore les débats. Mais le Sporting, sûr de sa force, dressait les barbelés. Et sa parfaite maîtrise défensive, notamment durant les cinq dernières minutes, lui permettait de s’offrir un quatrième et précieux succès loin de ses terres. Revoilà donc le Sporting aux commandes de la Pro D2 et idéalement lancé dans une fin de saison qui s’annonce palpitante… 

Cyril Récondo

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés