Vianne // Anne Sylvestre en invitée d’honneur


L’équipe du festival GeorJacLéo, présidé par Pierrette Leplant, a, comme d’habitude, tout mis en oeuvre pour que la 15e édition de ce rendez-vous annuel remporte un vif succès. L’ouverture des festivités aura lieu dès aujourd’hui 17 octobre, à 17h30 (vendredi ou samedi 18€, 14€ adhérents,  dimanche pour 25€, 3 jours 57€,  49€ adhérents, gratuit moins de 12 ans). Les fidèles reviennent d’une année sur l’autre. Le bouche à oreille fonctionne puisque le public plus jeune est sensibilisé. Les scènes ouvertes (gratuites) et les apéro-concerts avec assiettes gourmandes (8€), le repas partagé avec les artistes le dimanche soir font de GeorJacLeo le rendez-vous incontournable et très apprécié pour s’imprégner des mélodies et des textes des grands de la chanson française. Soirée Léo Ferré, aujourd’hui, soirée Jacques Brel et Serge Reggiani demain. De nombreux auteurs, compositeurs et interprètes interviendront tout au long du week-end. Les répertoires de Brassens, Jacques Brel et Léo Ferré sont revisités.
Une artiste intemporelle sera l’invitée d’honneur de la matinée Passion de dimanche. Il s’agit d’Anne Sylvestre qui n’a jamais cessé de chanter et de créer depuis cinquante ans. Toujours proche de son public, elle a accepté de répondre à quelques questions.

L’Hebdo : Chanterez-vous, dimanche, les textes de votre dernier album?
Anne Sylvestre : Le spectacle piano-voix que je vais donner s’intitule «Au plaisir», n’y figurent pas les chansons de mon dernier CD, enregistré en public à La Cigale. 

L’Hebdo : Connaissez-vous Vianne et ses alentours?
A. S. : Je ne connais pas Vianne, mais j’ai eu l’occasion de me produire dans la région, au fil de ma carrière. C’est toujours agréable de répondre à une invitation pour chanter. Ainsi, j’ai fait des tournées un peu partout, c’est toujours une découverte.

L’Hebdo : Dédicacerez-vous dimanche votre CD ?
A. S. : Oui. Faire connaître le disque est toujours un avantage, mais le plus important est de pouvoir partager avec le public. Ces échanges sont enrichissants sur le plan humain.

L’Hebdo : Quel est votre secret pour durer dans le métier ?
A. S. : Aimer ce que je fais. Je puise mon énergie dans le public, ceux qui viennent m’écouter et qui aiment mes chansons. Ca fait beaucoup de bien de chanter pour eux.

L’Hebdo : Hormis l’album « Juste une femme », sorti en avril dernier, avez-vous d’autres projets?
A. S. : Je suis en tournée. Cela ne me donne donc pas la possibilité d’écrire un autre album pour le moment. Actuellement, je n’ai pas de projets d’enregistrement. Par contre, sort aujourd’hui (NDLR: le 14 octobre) un livre autour des mots, «Coquelicots, et autres mots que j’aime», publié aux éditions Points.

Cathy Montaut

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés