Vice-président le temps d’un soupir


Pour lui, l’affaire était bouclée. Arnaud Devilliers, maire de Penne d’Agenais, devait s’emparer de la politique touristique sur le Fumélois, ce jeudi en devenant vice-président de l’agglomération. Il allait prendre la présidence du nouvel office de tourisme rattaché à la communauté d’agglomération Fumel-Vallée du Lot dans la foulée. Mais c’était sans compter sur la forte personnalité de l’homme. Si  c’est sans heurt que Didier Caminade, maire de Cuzorn, a pris la succession de Jean-Louis Costes, l’élection d’Arnaud Devilliers n’était, semble-t-il pas aussi évidente. Au vu du résultat du vote, il a reçu 25 voix contre 26 bulletins blancs. Arnaud Devilliers a alors décidé de renoncer à la vice-présidence et a démissionné juste après sa désignation. Le résultat du vote étant pour lui « politique », il a préféré se retirer « pour ne pas créer la zizanie ». Car, son ambition politique en matière de tourisme réclamait une élection sans contestation possible. Arnaud Devilliers comptait bien faire bouger les choses  avec une vision d’un tourisme au delà des frontières de circonscription : « Pour le touriste lambda, la seule chose qu’il visite, c’est la vallée du Lot et non pas le Fumélois ou le Villeneuvois. J’ai la grande ambition de développer une collaboration réelle entre offices de tourisme des deux territoires pour créer en partenariat, une identité et un parcours touristique cohérent sur la vallée. De même, il faut aller chercher des collaborations au-delà de nos frontières départementales, comme avec Sarlat par exemple, et profiter de son pouvoir d’attraction pour tenter d’inciter ses visiteurs à prolonger leur périple d’une cinquantaine de kilomètres vers chez nous ». confiait-il deux jours avant le vote. Arnaud Devilliers souhaitait aussi exploiter un patrimoine jusqu’ici oublié : le patrimoine industriel fumélois avec « la machine de Watt comme fer de lance. C’est aussi un sacré challenge sur un patrimoine habituellement peu reconnu ».
A ce jour, Arnaud Devilliers est bien décidé à se consacrer à une autre ambition, bien plus politique, celle de se présenter aux prochaines législatives.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés