« Nous voulons en faire un événement pérenne »


Josette Tanassichiou, adjointe au maire de Foulayronnes, est à la manoeuvre pour l’organisation de Foulayronnes au féminin, un mois de rendez-vous qui émailleront l’actualité de la commune autour du beau sexe.

L’Hebdo : Quels seront les rendez-vous incontournables du mois ?

Josette Tanassichiou : Il y a l’exposition de peintures et de sculptures au Galion jusqu’au 5 mars avec les artistes renommés Richard Carratier et Laurence Girerd. Toujours au Galion, il y aura un salon 100% féminin le 12 mars où on trouvera des stands santé, mode, déco, cuisine et loisirs. La médiathèque est aussi associée puisqu’elle accueillera du 8 mars au 1er avril une exposition sur les femmes et des conférences. Nous avons voulu associer un volet culturel fort à la fête.

L’Hebdo : Comment animer les autres secteurs de la ville ?

J. T. : Nous ne les avons pas oubliés ! La fête associe tous les Foulayronnais et c’est pour cela qu’un concours « Les reconnaissez-vous ? », avec des anciennes photos de Foulayronnaises sera organisé au foyer d’Artigues. L’église de Mombran accueillera aussi un choeur de femmes le 10 mars.

L’Hebdo : Est-ce que cela a été difficile à mettre en place ?

J. T. : Il fallait attendre le bon moment mais depuis que nous nous sommes lancés, nous recevons l’adhésion de tous les administrés et même les chanteurs qui passent au Galion joueront le jeu lors de leur show pour faire des clins d’oeil aux femmes.

L’Hebdo : Comment vous est venue l’idée de dédier un mois entier aux femmes ?

J. T. : C’est une volonté de la municipalité de mettre en place un grand événement. Nous arrivons à mi-mandat et c’était le bon moment. Et vu que nous recevons beaucoup de retours positifs, nous souhaitons que cet événement devienne pérenne.

G. P.-B.

Programme complet sur ville-foulayronnes.fr ou 05 53 95 61 09

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés