Walibi se lance dans le grand bain


Les grands travaux ont déjà démarré. En témoignent les  larges tuyaux qui occupent une partie du parking du parc Walibi. Dès la saison 2017, il ne sera plus seul sur le Château de Caudouin. Son nouveau propriétaire, le groupe Aspro-Ocio, concrétise enfin un projet dans les cartons depuis dix ans, celui de créer un parc aquatique : « Il faut dire que ça allait de soi…» explique Sylvain Chatain, directeur du parc. « Aspro possède déjà plusieurs parc aquatiques comme celui d’Arcachon. C’est même son premier corps de métier ».
Pour autant, la création d’une telle structure en Lot-et-Garonne est une nouveauté ambitieuse : « Il existe très peu en France de parc aquatique dans les terres. Naturellement, ils sont installés en bord de mer. Et concernant les sites Walibi, le parc aquatique de Roquefort sera le plus important de tous…» ajoute Sylvain Chateau.
Le site s’étalera en effet sur 5 hectares et aura une capacité de 2500 personnes : « Même si on pourra aller au-delà, mais ce sera moins confort pour le public ».
Le parc sera divisé en deux zones, l’une familiale avec une immense piscine à vagues de 1 200 m2 : « Pour comparer, une piscine individuelle tourne autour des 50 m2 en moyenne » souligne Sylvain Chatain. « Sur cette zone, on prévoit également  une batterie de toboggans et une rivière sauvage ».
L’autre zone sera dédiée aux attractions à sensation avec encore, d’immenses toboggans dont certains atteignant les  20 mètres. S’y ajoutent deux restaurants et deux kiosques pour grignoter entre deux ploufs. L’objectif annoncé est d’aller pêcher un public de 15-35 ans, qui échappe à Walibi.
Pour gérer le tout, l’équipe permanente reste à l’identique avec « certainement des embauches à terme mais pas dans notre première année d’exploitation ». Par contre, Sylvain Chatain va recruter 80 saisonniers supplémentaires  qui viennent s’ajouter aux 200 employés chaque année sur Walibi. De nouveaux métiers apparaissent, notamment celui de maître-nageur. Car, il n’est pas question de supprimer quelques attractions de Walibi, notamment celles autour de l’eau, pour les transférer sur l’aquatique : « On ne déshabille pas Walibi pour habiller son petit frère. Ils seront deux entités à part entière, avec un accès propre à chacun et surtout une identité différente…» tient à préciser Sylvain Chateau. Le parc aquatique aura donc son nom propre, dévoilé dans le courant du mois de janvier.

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés