25 ans pour la menuiserie Caserotto !


L’entreprise de menuiserie Caserotto a demarré sous Jean-Louis Caserotto, en 1991 à Puy-Fort-Eguille. Jean-Louis a ouvert son entreprise après avoir passé son CAP menuiserie dans les Pyrénées, et être revenu en Albret, lieu de son enfance. Durant 25 ans, il démontre son savoir-faire à ses clients : rénovation de vieilles demeures, châteaux, monuments classés… Il propose du sur-mesure, notamment avec des produits introuvables dans le commerce. « Un jour j’ai dû fabriquer des portes d’un mètre quatre-vingt » se remémore-t-il, amusé. « Et ce genre de demande j’en reçois assez souvent » ajoute-t-il. Jean-Louis travaille régulièrement sur des monuments historiques et connaît bien les normes à respecter sur ce type de biens. Il est également le seul fabricant de menuiseries à proposer du simple vitrage souvent imposé aux monuments classés. Il étudie donc chaque projet de près. Pour satisfaire une large clientèle, il travaille différents matériaux – bois, chêne, mais aussi de l’alu sur demande… – et propose de la restauration à l’aménagement, à la fois intérieur et extérieur : portes, volets, fenêtres, portails, parquets, boiserie, habillages de cheminées…

Un marché difficile
A une époque où les entreprises de menuiseries deviennent plus « poseurs que fabricants », Jean-Louis souhaite faire perdurer son savoir-faire manuel et se refuse le passage au matériel numérique. « A la base, j’ai choisi la partie fabrication pour ne pas rentrer dans la facilité. Je ne veux pas d’une machine qui réalise tout le travail… ça n’a plus de charme ! » affirme-t-il. Pourtant bien équipé, Jean-Louis Caserotto se voit obligé, dans les années à venir, d’arrêter la fabrication artisanale à cause de la réglementation thermique qui impose l’obtention d’un certificat d’un coût de dizaines de milliers d’euros s’y on y ajoute l’investissement  nécessaire en matériel : « C’est intéressant pour une grosse entreprise, pas pour une entreprise comme la mienne ne comprenant qu’un seul salarié, affirme Jean-Louis. Entre le certificat CSTB demandé aux entreprises du bâtiment et les normes RT 2012, Jean-Louis affirme que les petites entreprises ne peuvent plus suivre la course à la mise aux normes. « C’est à cause de cela qu’un jour mon métier disparaîtra » conclut-il avec regret.   

Ophélie Auberval

Menuiserie Caserotto : 05 53 97 34 42 ou 06 86 99 32 41
Site internet : www.menuiserie-caserotto.fr 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés