Bosch, le pari gagnant de Mauricio Reggiardo


C’est sûrement le plus gros tour de magie sorti du sac du sorcier argentin Mauricio Reggiardo cette saison. Le choix, quelque peu surprenant, de repositionner son compatriote Facundo Bosch en troisième ligne aile, pour la première fois de l’année et lors d’une rencontre aussi importantissime que l’était celle face à Oyonnax, s’est avéré pour le moins salutaire. « C’est une solution qui me tournait dans la tête depuis un moment, expliquait l’entraîneur des avants agenais. Après son excellente prestation à ce poste avec les Espoirs en janvier face à Mont-de-Marsan et sa bonne entrée à Brive, c’était le moment idéal de sortir cette carte pour surprendre l’encadrement oyonnaxien. Quand on connaît ses qualités de vitesse et de déplacement, on savait que ce n’était pas un gros pari. Facundo est un joueur de classe mondiale qui comprend vite le rugby et sait s’adapter à ce qu’on lui demande, je n’ai donc pas eu besoin de grand discours pour lui expliquer ce que j’attendais de lui. Il s’est simplement mis au service du groupe. »

Grand artisan de la victoire bonifiée (36-21), permettant au SUALG de creuser l’écart sur ses concurrents directs dans une course effrénée pour le maintien, le Puma avoue lui même avoir été étonné par cette décision. « Cela m’a fait un peu bizarre d’être placé en troisième ligne lors des premières oppositions en mêlée de la semaine. Vu que je n’étais ni talonneur de la première équipe, ni de la deuxième, je pensais tout simplement que je serai hors du groupe face à Oyonnax. Le jeudi, à ma grande surprise, j’étais encore aligné comme flanker et ce n’est que le soir, que le staff m’a annoncé que je serai le titulaire du poste. »

Flanker de formation

L’international argentin (26 ans, 2 sélections) a été étincelant lors de ce match de la peur, en remplissant à la perfection la mission que lui avait confiée son mentor Mauricio Reggiardo et en mettant d’entrée de jeu son équipe sur les bons rails grâce à sa course rentrante, son subtil crochet intérieur et sa magnifique passe au contact pour Johann Sadie, qui emmena le premier essai libérateur des agenais, inscrit par Nicolas Metge au bout de 15 secondes de jeu. « J’étais un peu nerveux avant la rencontre mais une fois que le coup d’envoi était donné, j’ai essayé de jouer mon rugby, explique l’intéressé. J’ai beaucoup travaillé et écouté Akapusi Qera, spécialiste du poste, pour procéder à quelques ajustements notamment au niveau du timing des sorties de balle en mêlée fermée. » Il faut dire que Facundo Bosch n’était pas un total inconnu du poste puisqu’il a quasiment toujours évolué en troisième ligne durant sa formation en Argentine. Ce n’est qu’à l’âge de 18 ans, alors qu’il faisait partie des Pumitas (sélection des moins de 20 ans argentine), qu’il a été contraint de se reconvertir au talonnage. « Le staff m’as dit : tu es très bon dans le jeu mais tu es trop petit pour les ballons aériens alors on te sort. J’ai donc dû changer de poste pour être à nouveau convoqué avec les Pumas. » Barré au talonnage chez les Jaguares par le capitaine argentin Agustín Creevy, il a accepté le projet du SUA avec l’unique promesse que le staff agenais lui donnerait du temps de jeu sur les bords de Garonne. Aujourd’hui, le natif de Necochea, une station balnéaire de la province de Buenos Aires, et cousin du célèbre trois-quarts centre, Marcelo Bosch, est à coup sûr l’une des meilleures recrues estivales du Sporting. Véritable athlète à l’hygiène de vie irréprochable, ce titulaire d’un master en économie agricole a prolongé son contrat à l’automne et sera agenais jusqu’en 2019. Touché au ligament latéral interne du genou sur l’action de son essai (à la 65ème), qui couronnait une partie en tout points majuscule, « Facu » sera éloigné des terrains toute cette fin de saison. Dommage car le public agenais en redemandait !   

Simon Galinier


Facundo Bosch

Né le 08/08/1991 (26 ans) à Necochea
Taille : 1,80m ; Poids : 103 kg

Talonneur ou troisième ligne

International Argentin (2 sélections)

Parcours : Náutico Necochea ; Mar del Plata ; CUBA
(Club Universitario de 
Buenos Aires) ; Pampas XV; Jaguares ; SU Agen (depuis 2017


Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés