Le club de pelote basque Fumel-Libos renait de ses cendres


La construction du Parc des sports Fumélois fut réalisé entre 1940 et 1942 à l’initiative de Jean Cavallier, Directeur de la Société minière et métallurgique du Périgord (SMMP). Ce dernier rendant hommage à son père le nomma Henri Cavallier. Le complexe, ultra moderne dans les années 40, était doté à sa création d’un stade et de ses tribunes avec un terrain mixte de rugby et de football, une piste d’athlétisme cendrée, de trois courts de tennis en terre battue, d’une piscine chauffée, d’une salle et d’un fronton place libre pour la pratique de la pelote basque.

Les arpètes de l’usine

C’est autour de ce fronton que les « arpètes » de l’Usine pratiquèrent pendant de nombreuses années la paleta gomme pleine ou pala, et la main nue. « Ces deux pratiques de la pelote basque sont les plus populaires car elle ne nécessite pas d’investissement important » explique Florent Seyral, membre du club fumélois. Il y a 6-7 ans, quelques locaux ont décidé de faire renaître le club de pelote qui était tombé en sommeil depuis 1992. Nicolas Vignolles en est devenu le nouveau président en juin dernier et commente avec fierté cette renaissance : « Nous comptons actuellement cinq équipes adultes et une équipe de poussins qui pratiquent tous la pala alors que nous sommes en licenciés le plus petit club du département ». Dimanche dernier, le tournoi du club était organisé à Henri-Cavallier, réunissant 12 équipes venus des clubs du département : Agen, Marmande, Poudenas, Fumel et des plus éloignés clubs de Brive et de Condom. « C’est un rendez-vous important de convivialité qu’on a pris l’habitude d’organiser le premier dimanche de septembre pour lancer la saison » explique Nicolas. L’objectif de ces passionnés est avant tout de s’amuser autour d’une pratique de loisirs, de transmettre leur passion et d’attirer de nouveaux pratiquants.

Des bons résultats

Mais le loisir n’interdit pas la compétition et le club du Fumélois s’est illustré l’année dernière avec de très bons résultats en juin lors du championnat régional ligue Occitanie. Chez les jeunes, les poussins Louis Burlaud et Maxime Laclau, pour leur première année de compétition, ont terminé troisièmes. Les minimes, Romain Heitz associé à Mathis Bourthoumieux, du club de Blagnac, finissent également troisièmes de la compétition et ratent de peu la place de finaliste en s’inclinant en demi-finale contre Tarbes pour deux petits points. Chez les adultes, Jérôme Larroque et Sulyvan Heitz ont remporté le championnat en 4ème série contre une équipe de Toulouse expérimentée. La partie fut serrée avec de nombreuses égalités, mais les Fumélois plus affutés physiquement ont pris le dessus sur leurs adversaires et s’imposent au final 35 à 27. Une première pour le club de Fumel, jamais titrée dans cette compétition ! Les entraînements ont lieu toute l’année le dimanche matin de 9h à midi à Cavallier et le soir en semaine selon la disponibilité de chacun le mardi, le mercredi ou le jeudi.

Contact : N. Vignolles – 06 76 64 23 09

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés