Culture // Acte de révolution aux Arts Citoyens


Le festival Arts Citoyens s’affirme peu à peu comme un rendez-vous culturel de taille à Villeneuve-sur-Lot. En six ans d’existence, cette manifestation a investi la ville et franchit encore cette année un pas supplémentaire. Un pas qui ressemble fort à un pari. Les Arts Citoyens s’installent en effet en coeur de ville et oublient le parc François-Mitterrand : « Un rendez-vous qui rencontrait beaucoup de succès le dimanche auprès des familles villeneuvoises » souligne Dominique Monnoyeur, directeur des Affaires culturelles. « Mais cette année, nous le déplaçons sur la place Lafayette. Nous voulons que les Villeneuvois viennent occuper le centre, y compris le dimanche, faire revivre le coeur de ville ».
Pour se garantir le succès, Bruno Rapin, directeur du théâtre Georges-Leygues, a joué quelque peu les VRP auprès des cafetiers du lieu : « Qui ont tous répondu présent avec une ouverture exceptionnelle le dimanche 14 juin » souligne ce dernier. Le décor est donc planté pour une programmation qui s’annonce prometteuse en surprises, concoctée par le directeur du théâtre en personne. Ce dernier, aguerri au spectacle de rue de par son expérience personnelle, est allé chercher des pépites dans des festivals reconnus comme Aurillac.

Bal sauvage et musicomaton

Si on note des rendez-vous destinés à faire le « plein » comme les concerts de l’accordéoniste Michel Macias, ou le set du groupe pop rock du cru en plein buzz, alias Saults, il convient également d’activer sa curiosité. Ainsi, Bruno Rapin a posé un bal sauvage, le samedi place Lafayette, où danseurs et musiciens sont invités à se mêler sans aucune autre forme que leur envie : « C’est un concept que j’ai testé moi-même ailleurs. On ne sait jamais ce qu’il peut donner car tout dépend de la bonne volonté du public » précise Bruno Rapin.
Autre coup osé du programmateur, « All Arrabbiata », d’une forme théâtrale ignorée en France et importée d’Italie, basée sur des textes et musiques révolutionnaires. Il ne faudra pas également passer à côté de la troisième conférence gesticulée prévue le jeudi, un exercice unique, entre débat et one man show, qui traite cette fois-ci du RSA et de la CAF.
A noter aussi les nombreux impromptus qui pourraient cueillir le passant, comme le Musicamaton duquel vous ressortez avec votre portrait musical sur clé USB ou le Croquismaton, entretien personnalisé sur rendez-vous. A voix basse promet également des sensations uniques, en étant plongé dans le noir absolu avec comme seule compagnie des souffles, des chuchotements ou des frôlements…
Le Café citoyen, samedi et dimanche, promet aussi quelques surprises, pour ceux qui s’attarderont sur les terrasses place Lafayette…

Des rendez-vous en avant-goût des quelques 26 propositions à l’affiche des Arts citoyens durant plus d’une semaine.

Annabel Perrin

Infos pratiques

Festival du vendredi 5 juin au dimanche 14 juin – Tarifs : Gratuit ou 5 euros – Sur réservations dans les lieux fermés comme La Tour de Paris, le centre culturel ou le théâtre Georges-Leygues. Infos et résas au 05 53 40 49 49

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés