De Carolis en visite à Gajac


Cela s’appelle faire d’une pierre deux coups. Alors que le journaliste et écrivain Patrick de Carolis inaugurait le Salon du livre mardi soir avec une conférence, il en a profité pour aller découvrir le Musée de Gajac. Féru d’art, il s’y déplaçait en tant que directeur du musée de Marmottan à Paris, consacré à Monet. En effet, le musée villeneuvois va se séparer d’un de ses fleurons, « Le clairon » d’Eva Gonzalès pour un prêt à Marmottan au mois de février 2016 : « Nous avons programmé une exposition consacrée à la femme dans la peinture », explique Patrick de Carolis. Mais ce n’était pas la seule raison pour laquelle l’homme arpentait ce matin-là les salles de Gajac.

Un proche de Lucien Clergue

Il tenait également à découvrir l’exposition actuellement en cours dédiée à Lucien Clergue et ses plus célèbres photographies : « C’était un ami. Nous sommes tous deux originaires d’Arles. C’était l’un des points communs qui nous rapprochaient », se souvient le journaliste.

L’amour de l’art en était un autre puisque tous deux, ainsi que Christian Lacroix, avaient édité un livre consacré à leur ville d’origine. A Clergue les photos, à de Carolis les poèmes, à Lacroix les dessins.

Au fil des photos, Patrick de Carolis s’est souvenu de multiples anecdotes partagées avec Lucien Clergue. Il s’est ainsi longuement arrêté devant « Le garçon au violon », photo dont l’artiste lui a fait cadeau : « Ce jour-là, ma femme s’est exclamé, « ce petit garçon c’est toi ! » ».

Annabel Perrin

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés