Découvrez le beau fonds du musée


Ce n’est pas peu dire que les forces vives du musée des Beaux-Arts attendent impatiemment la Nuit des musées. Avec quelque 800 visiteurs en moyenne, la fréquentation est au rendez-vous. « Les jeunes sont nombreux, relève l’adjointe à la Culture, Laurence Maïoroff, et la manifestation touche également ceux qui ne viennent jamais ici. » L’élue estime que la manifestation attire environ 15% d’un public qui ne pousse jamais les portes de l’institution.
Alors ce samedi 16 mai, de 20 heures à minuit, la direction du musée a mis les petits plats dans les grands. Et concocté un programme des plus appétissants.
Les plus jeunes seront à l’honneur. Le travail effectué par le personnel du musée auprès de plusieurs écoliers et collégiens trouvera sa concrétisation ce soir-là avec l’exposition de travaux plastiques réalisés par les petites mains des élèves inspirés par une oeuvre de la collection. L’occasion pour petits et grands de se retrouver à parler création, sans se prendre la tête !

Musique et amis du musée
Les musiciens en herbe du Conservatoire seront aussi de la partie en proposant des intermèdes musicaux aux visiteurs. Jazz, cuivres et chorale guideront les pas des visiteurs en rythme. Pour les plus grands, pensez à vous perdre dans les recoins du bâtiment où les cours intérieures seront le terrain de jeu sonore d’un DJ, Nïats, qui fera entrer sa science des platines au musée. Un virage plein de modernité qui sera aussi marqué par l’élection de la mascotte du musée. Une urne sera disposée pour élire l’oeuvre qui représentera le lieu sur la future application numérique du lieu, activée en 2016. Et si vous avez encore des questions au sujet de l’institution, les amis du musée de l’association Arimage, pierre angulaire du lieu, montreront le lien qui unit citoyens et art.

G. P.-B.

Manifestation gratuite, samedi 16 mai, de 20 heures à minuit,
musée des Beaux-Arts, Agen, place du Docteur Esquirol.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés