« Un investissement de tous les instants ! »


Une amélioration notable a lieu dans les rangs vabistes depuis trois rencontres. La victoire n’était pas au rendez-vous contre la belle équipe de Cognac (79-89), mais des progrès sont perceptibles. Evan Pellerin et ses partenaires jouent un premier maintien dans la quatrième division française. Ils se concentreront sur leur adversaire direct en essayant de faire « un coup » contre une grosse cylindrée. Ce samedi, les hommes de l’Albret se rendront chez le voisin marmandais, auteur d’une belle performance en Gironde la journée précédente (92-93). Ce résultat montre que le BBM est capable du meilleur. Mais depuis la reprise il fait preuve d’inconstance. Dans ce contexte, les riverains de la Baïse joueront crânement leur chance dans ce derby lot-et-garonnais, comme l’explique Laurent Ruesgas, qui entame sa troisième saison à la tête de l’équipe première du Val d’Albret.

L’Hebdo : Laurent, l’accession au niveau supérieur a impliqué de nombreux changements. Pouvez-vous nous en dire plus ? 

Laurent Ruesgas : C’est un investissement de tous les instants, beaucoup plus d’entraînements par semaine, plus de travail vidéo pour préparer nos matches. Sur le plan sportif, du temps passé sur le terrain avec les joueurs pour préparer nos schémas de jeu et l’adaptation aux adversaires. On travaille simplement, ça reste du basket. J’ai des joueurs qui ont joué à plus haut niveau et ils captent très vite les informations.

L’Hebdo : Quel regard portez-vous sur le début de saison après huit journées ?

L.R. : Notre préparation a été complètement tronquée avec des pépins physiques très tôt et des entraînements à six ou sept pour préparer la reprise. C’était compliqué pour se mettre en place collectivement. Notre départ était difficile avec deux déplacements à Dax et Bordeaux, puis la réception du GAB, trois équipes qui ambitionnent de jouer les play-offs. On s’est retrouvés en difficulté. Maintenant on va aborder une phase du championnat avec des équipes plus accessibles. Nous sommes au complet aux entraînements et pour travailler le collectif, les choses sont facilitées.

L’Hebdo : Comment abordez-vous ce premier derby à l’extérieur ?

J-L. A. : On se déplacera avec quelques certitudes. Nous sortons de trois matchs intéressants. On sait que les Marmandais sont sur une bonne dynamique, ils viennent de gagner à JSA Bordeaux. Ils voudront nous distancer en prenant les deux points. C’est un derby, on aura envie d’être dans la continuité de ce que l’on fait en ce moment, pour acquérir plus de confiance et pourquoi pas décrocher une victoire là-bas.

L.S.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés