La JCE se fait chercheuse d’or


Le pruneau, le rugby, des bastides… Le Lot-et-Garonne a ses joyaux. Mais la Jeune chambre économique d’Agen (JCE) souhaite dénicher quelques bijoux supplémentaires pour redorer le blason d’un département qui n’échappe pas à la crise économique. « Et il y en a ! explique la présidente Charlotte Fraiche. Nous sommes partis d’un constat très simple, qui a été confirmé par notre enquête, c’est que les gens d’ici ne connaissent pas les forces vives de leur territoire. » C’est donc un défi à la hauteur des membres de la JCE, ces agitateurs entrepreneuriaux, que de mettre en valeur les « pépites du 47 ». L’opération baptisée « Je suis… 47 pépites » a été lancée par leur toute nouvelle présidente pour « valoriser le « made in 47 », toutes ces entreprises qui dégagent une fierté et qui sont les meilleures ambassadrices de notre territoire ». Et d’ajouter : « Savez-vous quel est le point commun entre Albert de Monaco, la Philarmonie de Paris et les jardins de Versailles ? Ils s’approvisionnent tous en Lot-et-Garonne ! »

Exposition grand public 

Étonnant non ? Si son altesse sérénissime a fait appel à une ébénisterie du 47 pour se faire tailler sa console, c’est que le talent lot-et-garonnais est bien là, mais plutôt caché. Tout le travail des membres de la JCE sera de prospecter pour dénicher les savoir-faire d’exception.

La JCE lance donc un appel aux acteurs du monde économique pour candidater et figurer dans l’exposition qui se baladera dans les grandes villes du département (Agen, Marmande, Nérac, Villeneuve-sur-Lot). De même, un livre d’art gravera sur papier glacé les joyaux de la couronne lot-et-garonnaise.

Congrès national en 2016

Le travail de sélection se poursuivra jusqu’à cet automne et les premières expositions auront lieu en octobre. Un volet avec les scolaires est prévu pour transmettre le goût d’entreprendre et l’amour de son territoire aux plus jeunes. « Si on peut susciter des vocations auprès des jeunes en les accompagnant dès leur orientation scolaire ou universitaire, c’est gagné », ajoute Charlotte Fraiche.

La JCE d’Agen prouve encore une fois (après le succès des rencontres type « job dating » Tapas’1 Job) que le dynamisme est une des voies du succès. L’opération « Je suis… 47 pépites » se terminera en point d’orgue en octobre 2016 par la réunion nationale des Jeunes chambres économiques de France au Centre des congrès d’Agen.

Gauvain Peleau-Barreyre

Pour candidater, 06 12 58 57 25
ou 
jesuis47pépites@gmail.com

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés