Les écoliers ont Marco Polo au chœur


Les historiens ne savent pas encore si Marco Polo a réellement voyagé aussi loin qu’il l’a écrit, mais une chose est sûre, quelques siècles plus tard, les écoliers lot-et-garonnais s’apprêtent à rouvrir les pages de son Livre des merveilles. Et à le faire partager avec le public agenais, au cours de deux dates, dans l’écrin italianisant du théâtre Ducourneau.

Quelque 600 élèves de CE2, CM1 et CM2 des classes de l’Agenais (Puymirol, Castelculier, Layrac, Moirax, Gaillard, Bara, Colayrac-Saint-Cirq, Lusignan-Petit, Buisson…) ont travaillé comme des pros pour livrer leur prestation. Le spectacle, qui s’intitule « Sur les traces de Marco Polo », évoquera le voyage de l’explorateur au travers d’un mystérieux coffre qui renferme les trésors glanés au cours de ce long périple et prétextes aux performances des apprentis artistes. « Le public pourra voir des pièces musicales, de la danse et des arts plastiques », explique l’une des initiatrices du projet, Sylvie Pénidon. La conseillère pédagogique de l’Éducation nationale a été entourée de toute une équipe pour monter le spectacle : ses collègues Lise Micheloni s’occupant de la musique, Carole Maso des arts visuels et Frédéric Solbès de la danse. Un collège auquel il convient d’ajouter les professeurs de vingt-et-une classes et leurs élèves. « Ils ont tous été très impliqués, reprend Sylvie Pénidon, c’est un projet de longue haleine qui a demandé des mois de travail. Et à voir les progrès des écoliers, c’est une réussite. »

Pièce créée pour l’occasion

Sur une musique originale créée pour l’occasion par la compositrice Lise Gallet, les élèves enchaîneront les tableaux chantés. Le conteur et musicien Joël Grasset-Saruwatari incarnera Marco Polo et jouera la trame musicale avec des copies d’instruments d’époque. Deux plasticiennes, Inge Zorn-Gauthier et Sophie Cohen-Scali, ont été associées à la création d’éléments du décor. Les élèves seront accompagnés par les jeunes harpistes du Conservatoire, sous la direction de leur professeur Aude Fortict.

Ouverture sur le monde

« Ce spectacle croisera plusieurs matières, résume ainsi Sylvie Pénidon, et il apprend aux jeunes générations à être curieuses, ouvertes sur les autres cultures. » Un message humaniste que ne renie pas l’association des Pupilles de France de l’enseignement public, à l’origine du projet. La performance des petits Lot-et-Garonnais est donc très attendue, d’autant que, par faute de moyens, il se peut que les projets de cet acabit disparaissent dès l’année prochaine des tablettes de l’Éducation nationale…

Gauvain Peleau-Barreyre

Représentations lundi 1er et mardi 2 juin
au théâtre Ducourneau d’Agen à 20h30.
Adulte 8€, 5€ pour les collègiens
et gratuit pour les – de 11 ans.
Date à la Manoque de Tonneins le 9 juin. 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés